Salon du Livre : Prendre le thé avec George Sand

Xavier S. Thomann - 24.03.2014

Culture, Arts et Lettres - Salons - George Sand - François le Champi - Nohant


George Sand écrivait beaucoup, y compris des recettes de cuisine. Ses carnets sont remplis de plats. Des plats qu'elle aimait faire elle-même quand elle accueillait du monde à Nohant. Les éditions du Chêne ont publié un bel ouvrage qui en recense un certain nombre. Au square culinaire, Pascal Pringarbe, l'un des auteurs du livre, était là pour préparer des « petits gâteaux pour le thé ». Il était accompagné de Muriel Lacroix, qui a également contribué à l'ouvrage, Les carnets de cuisine de George Sand. 

 

 

Gerge Sand était donc une gourmande, mais une gourmande qui savait cuisiner. Elle ne laissait personne d'autre qu'elle préparer les confitures, « plus dures à réussir qu'un bon roman » paraît-il. Un talent qui faisait le bonheur de ses amis, de passage dans le Berry. 

 

Les auteurs ont travaillé à partir des originaux des carnets de cuisine de Nohant. Autrement dit, un travail documentaire important, ne serait-ce que pour adapter les recettes aux exigences modernes — les recettes originales ne comportant pas de grammage. Pas question de faire n'importe quoi : « Il faut une base culinaire solide », explique Muriel Lacroix. Cette publication s'inscrit dans une tradition de livres artistiques sur la cuisine depuis 20 ans aux éditions du Chêne. 

 

Pour ce qui est de ces gâteaux pour le thé, l'esprit de la recette originale est respecté. Une base de pâte à chou avec du lait entier, avec beaucoup plus de beurre qu'aujourd'hui. Ensuite, 25 à 30 minutes de cuisson. Bref, on peut enfiler les gants de cuisine d'Aurore Dupin à peu de frais. 

 

Le livre est aussi un moyen de concilier littérature et gastronomie. Une exposition est organisée à Cholet autour de la cuisine de Sand, « l'appétit vient en lisant » ; des conférences et des lectures ont aussi lieu, au cours desquelles on découvre un nouvel aspect de l'auteur de François le Champi. La cuisine peut ainsi être un moyen efficace pour remettre Sand au goût du jour, et donner envie de se plonger dans son oeuvre littéraire.