Samba : projection en avant-première avec Delphine Coulin

Cécile Mazin - 06.10.2014

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Delphine Coulin - Samba - avant première


L'association étudiante Effervescence, qui collabore chaque semaine dans les colonnes de ActuaLitté, en racontant le quotidien des élèves du Master 2 Edition, vous invite au cinéma. Le 13 octobre, à l'UGC Danton, sera diffusé en avant-première le film Samba, long-métrage d'Eric Toledano et Olivier Nakache. Un film adapté du livre Samba pour la France de Delphine Coulin.

 

 

 

 

Le film sortira sur les écrans le 15 octobre, avec Omar Sy, Charlotte Gainsbourg, Tahar Rahim et Izïa Higelin. Pour l'avant-première, le court-métrage L'État d'urgence sera également présenté. Il s'agit de la réalisation de fin d'étude du master Cinéma Audiovisuel et Nouvelles Écritures (CANE), de la Sorbonne. Enfin, Delphine Coulin sera présente, après la projection, pour une séance de questions-réponses. 

Samba Cissé était pourtant venu de bonne foi à la Préfecture de police de Paris demander le titre de séjour auquel il avait droit, après dix années passées en France. Mais rien ne s'y est passé comme prévu : Samba a été arrêté, devant des dizaines d'hommes et de femmes de tous pays qui attendaient, comme lui, que l'État veuille bien reconnaître leur existence. Il ne sait pas encore que le voyage héroïque qu'il a accompli pour venir du Mali jusqu'en France, puis les dix années à s'y faire une place, vont s'avérer moins difficiles que tout ce qu'il va vivre à partir de ce jour-là. Devenu clandestin, il va apprendre tout ce qu'il faut savoir pour survivre en France. Son oncle Lamouna, avec qui il partage un appartement en entresol, lui donne quelques tuyaux.

Ce petit homme aux manières d'aristocrate, arrivé à Paris dans les années soixante, a connu les « deux France ». Il ne parle jamais de son passé, mais il semble deviner l'avenir de son neveu. Gracieuse, une fille hors du commun, réfugiée congolaise, dont il va tomber amoureux, lui apprend le plaisir d'un shampooing, et celui de marcher la nuit à Paris. Elle finira par incarner tout ce qu'il est venu chercher ici : le goût de l'autre, la liberté, un ailleurs. Il va aussi rencontrer Wilson, un Colombien, grand salsero et amateur d'oeufs durs en toutes circonstances, Manu, une étudiante en droit aux allures de guerrière, et une narratrice bénévole à la Cimade, qui fume des roulées informes et malodorantes, (dont on taira le nom, mais qui aurait pu s'appeler Delphine). Tous vont l'aider au cours de son odyssée dans la France de 2010.

Les réservations doivent être effectuées avant le 7 octobre, à cette adresse