États-Unis : on est toujours le "Comic Con" d'un autre

Antoine Oury - 27.07.2015

Culture, Arts et Lettres - Salons - comic con - San Diego - Salt Lake City


Près de 1200 km séparent San Diego, Californie et Salt Lake City, Utah, mais les organisateurs des conventions consacrées aux comics dans les villes respectives s’affrontent depuis plusieurs semaines autour de l’utilisation du terme « Comic Con » [abréviation pour "Comic Convention", NdR]. Comic-Con International, la société qui organise la San Diego Comic Con (SDCC), souhaite être l’unique utilisatrice de l’expression.

 

SDCC 2012

Toujours du beau monde, au SDCC, mais enfin... (Pat Loika, CC BY 2.0)

 

Visiblement, le nom des deux événements est trop proche, et induirait les Américains en erreur : ils estimeraient que les conventions sont liées, et se retrouveraient même à Salt Lake City, croyant se diriger vers San Diego... L'affaire remonte à août 2014, au moment où la San Diego Comic Con avait attaqué la Salt Lake Comic Con et ses organisateurs, Dan Farr Productions.

 

Un an plus tard, aucun accord n'a été trouvé entre les deux parties. Résolu, Comic-Con International prenait la direction du tribunal, à San Diego. Les organisateurs de la Salt Lake City Comic Con ont bien tenté de faire valoir la popularité du terme, spécialement dans le secteur des comics, peine perdue. 

 

Pour tenter de couper l'herbe sous le pied de son concurrent, la Salt Lake City Comic Con a déposé son nom auprès du Bureau américain des brevets et des marques, et ce dernier l'a validé le 14 juillet dernier. Dan Farr Productions était particulièrement fier d'annoncer la nouvelle, pensant que les charges mises sur le tapis par Comic-Con International ne seraient plus recevables.

 

La réponse n'a pas tardé : « Nous avons été moins surpris par le dépôt de la marque que par les commentaires des organisateurs sur ce geste. Puisqu'il n'existe pas de moyen de s'opposer à un dépôt supplémentaire, nous ne pouvions le faire, mais nous le prenons en compte dans la défense de notre marque, déjà reconnue et incontestable », a répondu la San Diego Comic Con quelques minutes après le communiqué de ses concurrents.

 

L'action en justice est donc toujours sur les rails, dans l'État de San Diego, et le juge devrait prochainement fixer une date pour le procès.

 

(via Comic's Beat)