medias

Sauver la barrière de corail sur un bureau

Clément Solym - 15.04.2010

Culture, Arts et Lettres - Expositions - bureau - marin - cancun


La rédaction était littéralement submergée de travail, et nous étions tous (ou presque) profondément plongés dans notre travail, lorsqu'un hurlement à fendre les flots attira notre attention. Victor sorti en trombe de son salon de jeu bureau pour tirer Nicolas R. de sa rêverie réflexion.

Victor : « Nicolas, qu'est-ce que c'est que cette note de frais pour un voyage à Cancun ? »
Nicolas R. : « Ben c'est pour rencontrer nos confrères atlantes et lier un partenariat avec eux. Ça serait bien de pouvoir leur distribuer la version papier d'ActuaLitté ».


Victor : « ... »
Nicolas R. : « Si regarde, j'ai des preuves, il y a des photos de leur bureau sous la mer, dans le parc marin de Cancun ».
Cécile : « Nicolas, tu peux me rendre les photos pour mon article sur les sculptures sous-marines de Cancun. Tu sais celles qui sont censées faire diversion et empêcher les 800 000 touristes annuels du parc marin de Cancun de détruire la barrière de corail ».
Nicolas R. : « Ha c'était pas le bureau des journalistes atlantes ? Bon ben, je pourrais toujours aller interviewer Jason de Caires Taylor, l'artiste qui a fait ces sculptures. Tu m'autorises combien de cocktails en note de frais, dis Victor ? »


Cécile : « Et puis peut-être qu'un jour, grâce à ça on pourra sauver les petits dauphins. Parce que tu sais les dauphinos... »
Mario : « Vite appelez un médecin, Victor s'est encore évanoui avec une note de frais dans les mains ».

Bref, encore une journée sans histoire pour la rédaction d'ActuaLitté...