Séries, films : Netflix et Harlan Coben en lune de miel

Nicolas Gary - 28.08.2018

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Harlan Coben Netflix - adaptations romans Coben - série film Coben


Invité spécial de Quais du polar en avril dernier, pour une master class, Harlan Coben racontait ses aventures avec le monde du cinéma. À l’époque, il avait déjà signé deux adaptations avec la plateforme de streaming Netflix, The Five et Safe. Changement de cap : cette fois, on versera dans le global...


Harlan Coben
Harlan Coben - ActuaLitté, CC BY SA 2.0
 

 

Netflix vient en effet de signer un accord d’adaptation général, pour les 14 œuvres actuelles existantes du romancier, ainsi que des séries et films, basés sur des œuvres à venir. 

 

Films, séries, tout est bon dans le Coben
 

Avec 75 millions d’exemplaires de ses livres déjà vendus dans le monde, Coben est parvenu à concrétiser un nouvel accord. « Les romans policiers d’Harlan sont des pages-turner, particulièrement appréciés chez les lecteurs, à travers le monde », exulte Erik Barmack, vice-président de Netflix.

 

Évidemment, la plateforme est extatique à l’idée de multiplier les productions tirées de ses romans. Et cela démarrera rapidement : Run Away, son prochain titre à sortir en mars 2019, fera partie de la première salve de ces nouvelles réalisations.

 

Notons qu’en 2018, dans le grand mercato des auteurs qui avait notamment vu Guillaume Musso passer de chez XO à Calmann-Lévy, on retrouvait aussi le transfert de Coben. Ce dernier passait de Dutton, filiale de Penguin Random House, à Grand Central Publishing – filiale du groupe Hachette, tout comme Calmann-Lévy. 

 

« J’ai adoré travailler avec l’équipe de Netflix sur Safe et assister à ce fantastique accueil du public dans le monde entier », jure l’écrivain. Autrement dit, les conditions étaient réunies pour donner à Netflix son assentiment pour le reste de son oeuvre.

 

Une autre de ses adaptations avait été diffusée sur TF1, avec Alexandra Lamy dans le rôle-titre, en 2015 : Une chance de trop. 
 

“Les scénaristes sont des fainéants”

 

Pour l’instant, on ignore s’il se chargera de l’écriture du scénario : cela « ne prend pas très longtemps », assurait-il en avril dernier. « Les scénaristes sont des fainéants. Comme le livre et l’histoire existent déjà, cela devrait être plus rapide et plus simple. Alors je ne comprends pas pourquoi c’est parfois aussi long. »

Avec un peu de modestie cependant : « Entre développer une série en ne partant de rien et adapter un roman qui existe, on a deux choses totalement différentes. Il y a plus de travail à fournir avec un roman en revanche. Mais le fait est que c’est vraiment une question de vie ou de mort pour moi que de réussir ces séries. Si c’est mauvais, ou insatisfaisant, je n’en dors plus. »

 

Le tout dit avec un grand sourire. Mais du haut de son 1 mètre 95, aucun scénariste présent dans la salle ne serait venu contester...

 

Entre Netflix et Mark Millar,
c'est l'amour fou


Belfond doit publier ce 4 octobre Par accident (trad. Roxane Azimi) quand Pocket sortira en format poche Double piège, toujours le 4 octobre (trad. Roxane Azimi) — et un collector réunissant Rupture de contrat/Balle de match/Faux rebond (trad. Martine Leconte) ce 8 novembre.
 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.