Shakespeare en 42 déclinaisons, incluses la maori, la langue des signes ou la hip-hop

Clément Solym - 28.09.2011

Culture, Arts et Lettres - Salons - shakespeare - globe - multinationale


Le théâtre anglais du Globe, à Londres, a eu une excellente idée : faire jouer une pièce de Shakespeare dans toutes les langues possibles. 42 langues y prendront place, au sein de l'événement Globe to Globe.

 

Globe to Globe est l'événement produit par le théâtre à l'occasion du World Shakespeare Festival, qui chapeautera quelques 70 spectacles et une exposition au British Museum. Le festival fait partie des Olympiades culturelles de 2012, l'événement culturel qui accompagne les jeux olympiques de Londres.


Un événement hors-norme

Le directeur artistique du théâtre, Dominic Dromgoole, décrit le Globe to Globe comme « bizarre et excitant », et décrit « l'enthousiasme débordant de la communauté internationale à l'occasion de venir ici ». Le Globe est spécialisé dans les pièces de Shakespeare, et Dromgoole a été surpris de pouvoir « amener des compagnies de renommée internationale ».
 


La langue des sourds anglaise sera utilisée par le Deafinitely Theatre from London pour l'aventure, tandis que les Q Brothers, venus des États-Unis, s'occuperont de breakdanser Othello. Ils ajouteront une touche « fraîche et urbaine » à la pièce qui sera « décousue, éclatée, et réécrite en chansons rythmées par de nouveaux beats ». Aucune pièce ne sera sur-titrée. Les thèmes des scènes seront au plus décrits par les surtitres.


Un rôle d'ambassadeur de l'Angleterre indéniable

Des troupes d'acteurs venus de pays en guerre comme le Sud Soudan ou l'Afghanistan seront aussi présents. Le Soudan du Sud vient de faire sécession et est enchanté de cette participation qui est aussi un signe de la reconnaissance internationale.

Les acteurs soudanais du sud déclarent dans leur candidature : « Nous venons de sortir d'un chaos horrible pour notre peuple, et les premiers signes d'espoir se font jour. Cette production marque un pas décisif pour l'avenir de notre pays. »

 

Des serbes, des albanais, et des macédoniens « coopéreront » en jouant chacun une pièce des trois pièces de Shakespeare particulièrement centrées sur la guerre civile des roses dans l'Angleterre du 15ème siècle.
 


L'accueil des pièces de théâtre se révèle donc être un moyen d'établir des sortes de relations diplomatiques où l'autre n'est pas vu que par la guerre et les écrans de télévision mais aussi par sa culture vivante. Il peut presque valoir reconnaissance diplomatique.

À quand une tournée internationale des pièces de Ionesco organisée par la Huchette pour accueillir toutes les communautés d'expatriés et d'immigrés de Paris  ?

 

La liste totale des langues concernées est la suivante :

 

Afrikaans, Albanais, Espagnol d'Argentine, Arménien, Bengali, Biélorussien, Portugais du Brésil, Langue des signes brittanique, Cantonais, Castillan, Persan, Anglais, Français, Géorgien, Allemand, Grecque, Goudjarati, Hébreu, Hindi, Hip-Hop, Zoulou, Xhosa, Italien, Japonais, Arabe de Djouba, Coréen, Lituanien, Macédonien, Mandarin, Maori, Espagnol du Mexique, Arabe de Palestine, Polonais, Russe, Serbe, Sotho du Sud, Tswana, Shona, Swahili, Turque, Ourdou et Yoruba.


(Via la BBC)