medias

Shaun le mouton transhume vers les salles obscures

Julien Helmlinger - 01.04.2015

Culture, Arts et Lettres - Shaun le mouton - Animation - Jeunesse


Après Wallace & Gromit et Chicken Run, un autre petit animal en pâte à modeler des studios d'animation britanniques Aardman, Shaun le mouton, opère sa transhumance. Depuis le petit écran, ses aventures sont adaptées à destination des salles obscures. Cette production artisanale offrira son lot de gags, mais axés sur les aspects visuels, dans la mesure où seuls des bêlements et onomatopées en composent les dialogues.

 

 

Dans ce long-métrage, signé des réalisateurs Mark Burton et Richard Starzak, l'espiègle mouton se trouve embarqué en un voyage initiatique depuis sa province anglaise jusqu'à la grande ville où son fermier s'est accidentellement égaré. En marge, à l'occasion de l'expo Aardman, l'art qui prend forme, le musée parisien Art Ludique propose « une énorme salle de jeu remplie de textures et de détails » jusqu'au 30 août.

 

Le film sort en salle ce 1er avril :

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.