Sin City 2 : Ava Lord à la poitrine trop fatale, abattue par la censure

Julien Helmlinger - 30.05.2014

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Eva Green - Sin City 2 - Frank Miller


Donner du coffre à sa campagne marketing, une question de poumons ? Avant même la sortie du second opus cinématographique de Sin City, des compères Frank Miller et Robert Rodriguez, le premier coup de feu est parti de la Motion Picture Association of America. L'association interprofessionnelle américaine qui s'occupe de la classification des productions hollywoodiennes a décidé de censurer un poster promotionnel de A Dame To Kill For, « pour sa nudité, sa courbe de sous le sein et le sombre contour de mamelon/aréole visibles à travers la finesse de la robe ». La formulation est poétique et l'affiche fait le buzz.

 

 

 

 

Voilà ce qui arrive quand on se promène en chemise de nuit devant un store mal fermé et que l'on se retrouve observé par les examinateurs zélés de l'association américaine. Il faut dire que l'affiche est bel et bien sexy, et la MPAA plutôt réputée pour l'obscurité de ses critères de censure qui lui font tolérer plus facilement les gros flingues que les courbes féminines. Mission accomplie pour la Weinstein Company ?

 

Si la suite de Sin City se sera fait attendre pendant plus de 5 ans, elle réussit néanmoins à faire parler d'elle dans la presse. Alors qu'étaient préssenties les actrices Angelina Jolie, Salma Hayek ou encore Rachel Weisz pour incarner le rôle de la femme fatale Ava Lord, la Française âgée de 33 ans aura su faire oublier la concurrence aux yeux des cinéastes tout comme des fans de la franchise. 

 

Le noir et le blanc lui vont à ravir, et l'on ne peut que se réjouir de la voir faire perdre la tête aux mâles pleins de testostérone qui errent dans la ville du pêché. Sortie française en septembre prochain. Le trailer, pour ceux qui l'auraient manqué :