Six auteurs débutants, pleins de talents, à découvrir chez Cultura

Cécile Mazin - 13.09.2016

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - cultura auteurs talents - romans découverte promotion - cultura librairies chaîne


Pour la 14e édition de son événement, Talents à découvrir, Cultura a présenté une liste de six auteur.e.s. De jeunes et talentueux écrivain.e.s qui affrontent avec courage la rentrée littéraire. Et pour saluer leurs ouvrages, les voici désormais dans la liste des Talents à découvrir.

 

Gaël Faye - Le Livre sur la Place 2016

Gaël Faye - ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

Guy Boley, Niels Labuzan, Jérôme Chantreau, Gilles Marchand, Leïla Slimani et Gaël Faye, voici les six auteurs que les libraires Cultura et les membres du comité de lecture ont choisi de soutenir pendant une année. Depuis 14 ans, à l’occasion de la rentrée littéraire, Cultura apporte son soutien à des auteurs débutants, publiant leur premier ou second roman. 

 

L’engagement de Cultura à leurs côtés se caractérise par son originalité. Il révèle tout d’abord un intérêt marqué pour la diversité de la création et se distingue par un accompagnement dans la durée des auteurs soutenus. Les romans de la sélection 2016 seront ainsi présents sur les tables des 70 librairies Cultura pendant près d’un an. Une véritable opportunité pour ses auteurs de rencontrer leur public.

 

Les libraires Cultura ont notamment permis de révéler Delphine de Vigan dès 2005 (Renaudot et Goncourt des Lycéens 2015), Yannick Grannec en 2012, Jean-Michel Guénassia (Goncourt des lycéens 2009), Pierre Lemaitre (Goncourt 2013) ou encore Adrien Bosc (Grand prix du roman de l’Académie française 2014). Tous ont été repérés pour leur talent avant l’ultime consécration des grands prix littéraires.

 

Voir la liste complète des livres primés depuis la création de Talents à découvrir en pièce jointe de cet email.

Pour Gilles Legardinier, président du Jury : « Le cru 2016 est particulièrement éclectique, surprenant, vivifiant. Pour la première fois, ce n’est pas un titre qui se démarque, mais chacun de ces romans, dans une variété et une densité remarquable. »

 

 

Fils du feu de Guy Boley, Éditions Grasset

 

L’auteur :

 

Guy Boley est né en 1952, il a été maçon, ouvrier d’usine, chanteur des rues, cracheur de feu, acrobate, saltimbanque, directeur de cirque, funambule à grande hauteur, machiniste, scénariste, chauffeur de bus, garde du corps, et cascadeur avant de devenir dramaturge pour des compagnies de danses et de théâtre. Il compte à son actif une centaine de spectacles joués en Europe, au Japon, en Afrique ou aux États-Unis. Fils du feu est son premier roman.

 

 

Le livre :

 

Nés sous les feux de la forge où s’attelle leur père, ils étaient Fils du feu, donc fils de roi, destinés à briller. Mais l’un des deux frères décède précocement et laisse derrière lui des parents endeuillés et un frère orphelin. Face à la peine, chacun s’invente sa parade : si le père s’efface dans les vagues de l’ivresse, la mère choisit de faire comme si rien ne s’était passé. Et comment interdire à sa mère de dresser le couvert d’un fantôme rêvé ou de border chaque nuit un lit depuis longtemps vidé ? Pourquoi ne pas plutôt entrer dans cette danse où la gaité renaît ? Une fois devenu adulte et peintre confirmé, le narrateur, fils du feu survivant, retrouvera la paix dans les

tableaux qu’il crée et raconte à présent. Ainsi nous dévoile-t-il son enfance passée dans une France qu’on croirait de légende, où les hommes forgent encore, les grands-mères dépiautent les grenouilles comme les singes les bananes, et les mères en deuil, pour effacer la mort, prétendent que leurs fils perdus continuent d’exister.

Dans une langue splendide qui n’a rien à envier à celle d’un Pierre Michon, Guy Boley déroule la fresque de cette vie supportée par des fictions de joie et bercée par les mots. Il signe ainsi un premier roman stupéfiant de talent et de justesse qui ne cède aucune place à la tristesse.

 

Retrouver un extrait de Fils du feu de Guy Boley

 

Avant que naisse la forêt de Jérôme Chantreau, Éditions Les escales

 

L’auteur :

 

Après une enfance parisienne et des études littéraires, Jérôme Chantreau a créé un centre équestre. Il s’est formé parallèlement à la sylviculture pour exploiter la forêt attenante à la maison familiale. Aujourd’hui professeur de lettres, il vit dans le Pays Basque. Avant que naisse la forêt est son premier roman.

 

 

Le livre :

 

Marié à une jolie rousse, père d’une petite fille, Albert vit paisiblement au bout du RER parisien. Un jour qu’il traîne au lit avec sa femme, il laisse le téléphone sonner. Le répondeur se déclenche : sa mère est morte. Démuni, Albert décide de faire le point et s’enferme seul avec l’urne maternelle dans la propriété familiale de Mayenne, une grande maison cerclée de plusieurs hectares de bois. Une idée l’obsède : trouver une chanson pour la cérémonie funèbre – une chanson qui dira à tous, et mieux que n’importe quel discours, qui était cette femme sensible et indépendante. Mais une nuit, il est réveillé par des bruits étranges. Dans l’aile ancienne du bâtiment, les murs chantent…

Les échos font revenir le passé. Et puis, il y a cette légende familiale qui dit qu’un ermite erre dans la forêt. Commence alors la lente remontée des souvenirs, et avec elle, celle des secrets d’une mère que seul un fils pouvait entendre.

 

retrouver un extrait de Avant que naisse la forêt de Jérôme Chantreau

 

Petit Pays de Gaël Faye, Éditions Grasset

 

L'auteur :

 

Franco-rwandais, Gaël Faye est auteur-compositeur interprète de rap. Aussi influencé par les littératures créoles que par la culture hip-hop, il sort un album en 2010 avec le groupe Milk Coffee & Sugar (révélation Printemps de Bourges). En 2013 paraît son premier album solo, Pili Pili sur un Croissant au Beurre. Enregistré entre Bujumbura et Paris, il se nourrit d’influences musicales plurielles : du rap teinté soul et de jazz, du semba, de la rumba congolaise, du sébène… Petit pays est son premier roman.

 

 

Le livre :

 

Dans la chaleur du Burundi, Gaël Faye nous plonge dans l’enfance de Gabriel, né d’un père français et d’une mère rwandaise. Il mène une existence tranquille, plutôt privilégié, et profite de la vie. En toile de fond de cette belle insouciance, commencent à émerger les relents du génocide rwandais. Les tensions communautaires viennent troubler ce quotidien paisible. Malgré lui, tout bascule dans une explosion féroce. Il perdra alors toutes les illusions de sa jeunesse. L’auteur possède un véritable talent de raconteur d’histoire avec une justesse de ton et un sens du romanesque rare.

 

retrouver un extrait de Petit pays de Gaël Faye

 

 

Cartographie de l’oubli de Niels Labuzan, Éditions JC Lattès.

 

L’auteur :

 

Né en 1984, Niels Labuzan vit à Paris. Cartographie de l’oubli est son premier roman.

 

 

Le livre :

 

1889. Une vingtaine de soldats allemands débarquent dans le Sud-Ouest africain. Parmi eux, Jakob

Ackermann. Il a dix-neuf ans. Une cicatrice, souvenir de la morsure d’un chien, marque son visage.

En Allemagne, il a laissé cette blessure le définir, il se sentait isolé, gêné, honteux. Ici, au milieu de ces déserts, tout lui semble possible. Avec ses compagnons, Jakob est chargé d’instaurer une colonie de peuplement, de signer des accords avec les tribus indigènes, d’apporter la civilisation. Ce sont des bâtisseurs, l’étendard de la modernité, la fierté de la nation.

2004. Un jeune Namibien, métis, assiste à une cérémonie commémorant le massacre des Hereros.

Dans sa famille les hommes sont Allemands, les femmes Namibiennes. Il cherche les traces de son passé. Comme ce pays, il est fait de violences, de contradictions ; il est l’héritier de ce qui n’aurait pas dû être. Tandis que l’un croit écrire l’Histoire, l’autre l’interroge. Plus de cent ans séparent ces deux voix ; des voix qui s’ignorent, se répondent, traçant leur destin, construisant leur mémoire.

 

retrouver un extrait de Cartographie de l'oubli de Niels Labuzan

 

Une bouche sans personne de Gilles Marchand, Éditions Aux forges de Vulcain

 

L’auteur :

 

Gilles Marchand est né en 1976 à Bordeaux. Il a notamment écrit Dans l’attente d’une réponse favorable (24 lettres de motivation) et coécrit Le Roman de Bolaño avec Éric Bonnargent. Une bouche sans personne est son premier roman.

 

 

Le livre :

 

Un comptable se réfugie la journée dans ses chiffres et la nuit dans un bar où il retrouve depuis dix ans les mêmes amis. Le visage protégé par une écharpe, on ne sait rien de son passé. Pourtant, un soir, il est obligé de se dévoiler. Tous découvrent qu’il a été défiguré. Par qui, par quoi ? Il commence à raconter son histoire à ses amis et à quelques habitués présents ce soir-là. Il recommence le soir suivant. Et le soir d’après. Et encore. Chaque fois, les clients du café sont plus nombreux et écoutent son histoire comme s’ils assistaient à un véritable spectacle. Et, lui qui s’accrochait à ses habitudes pour mieux s’oublier, voit ses certitudes se fissurer et son quotidien se dérégler. Il jette un nouveau regard sur sa vie professionnelle et la vie de son immeuble qui semblent tout droit sorties de l’esprit fantasque de ce grand-père qui l’avait jusque-là si bien protégé du traumatisme de son enfance.

 

Léger et aérien en apparence, ce roman déverrouille sans que l’on y prenne garde les portes de la mémoire.

 

Chanson Douce de Leïla Slimani, Éditions Gallimard

 

L’auteure :

 

Leïla Slimani est née en 1981. Elle est l’auteur d’un premier roman très remarqué, Dans le

jardin de l’ogre (« Folio » n° 6062), paru en 2014 dans la collection blanche.

 

 

Le livre :

 

Leïla Slimani nous raconte l’histoire de Louise, une nounou exemplaire embauchée par un jeune couple. Leurs deux enfants l’adorent, elle s’occupe de tout à la maison, d’une perfection parfois proche de l’écœurement. Nous allons alors suivre l’évolution de leurs relations, la dépendance sournoise qui va se mettre en place et les broyer impitoyablement. Le style sec et tranchant de l’auteur, où percent des éclats de poésie ténébreuse, instaure dès les premières pages un suspense envoûtant.

 

Retrouver un extrait de Chanson douce de Leïla Slimani