Soirée de lancement de ZBell, festival adapté aux sourds et malentendants

Claire Darfeuille - 12.05.2016

Culture, Arts et Lettres - Expositions - festival sourds malentendants - Zbell festival livre - concerts performances artistiques


La soirée de lancement de ZBELL, festival pluridisciplinaire adapté aux sourds et malentendants, se déroulera vendredi 27 mai dans une ancienne chapelle (Paris VIIIe). Au programme, une expo photo, des courts métrages, des concerts, du chantsigne, entre autres performances artistiques en amont de ce festival unique en son genre qui se déroulera en février 2017.

 

« Mieux je connais la langue des signes, plus elle me subjugue », confie Maud de l’association Zbellissime qui organise la soirée de lancement de ce premier festival pluridisciplinaire et bilingue (français/LSF), ouvert à tous et entièrement accessible aux personnes sourdes et malentendantes. L’idée en a germé il y a huit ans, un premier événement a été organisé en 2009 et la première édition du festival aura lieu en février 2017.

 

« Personnellement, j’ai été sensibilisée à la surdité quand ma grand-mère est devenue sourde et n’a plus pu danser », explique Maud. Pour Elias, qui travaille dans l’événementiel depuis 10 ans, c’est la surdité de son cousin à 6 mois — lequel a entre temps 18 ans — qui lui a ouvert l’univers des sourds et la culture en langue des signes française. Agacé de ne pouvoir inviter son cousin Wahid aux événements qu’il organise, il a décidé de fonder ce festival adapté à la communauté sourde et malentendante.  

 

« 13 % de la population est atteinte de surdité à des niveaux divers », précise Maud, qui constate que peu d’aménagements sont prévus pour faciliter la vie de la communauté sourde et regrette la méconnaissance de sa culture par le plus grand nombre. Peu de lieux sont d’ailleurs adaptés pour les sourds, comme l’était par exemple feu le restaurant « 1000 & 1 signes » (Paris IXe), premier restaurant bilingue français-LSF tenu par Sid Nouar qui cherche actuellement un nouveau local…

 

Des Subpacs pour retranscrire les vibrations

 

Le festival espère ainsi être une fenêtre sur la foisonnante création artistique du monde sourd, largement méconnue, avec une programmation qui mêle musique, slam, photo, cinéma, burlesque, etc. Pour la partie musicale, des « Subpacs », sacs à dos qui permettent de ressentir plus intensément la musique en vibrations, seront distribués moyennant de laisser sa carte d’identité.

 

 

Interprétation LSF du mot " Sourd " avec Emir Hakimi 

© Jennifer Lescouët / 2015

 

 

Lors de la soirée de lancement du vendredi 27 mai, l’ancienne chapelle L’Archipel accueillera une série de photos en noir et blanc de Jennifer Lescouët « Les Mots du Silence », un concert de trois chanteurs traduits en chantsignes, du street art, des DJ et l’intervention d’un mentaliste. C’est une première et Maud ne saurait dire à l’avance si les signes auront la même puissance de suggestion que les mots…

 

"Zbell, signifie en argot joyeux bordel ", précise Maud, invitant tout un chacun à venir le vérifier sur place. 

 

L’Archipel

26, bis rue Saint Petersbourg

75008 Paris

Tarif : 10 euros 

Billetterie