Sony et Marvel, équipiers pour relever la franchise Spider-Man

Clément Solym - 11.02.2015

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Spider-Man - Sony Marvel - films franchise


Gloire au Grand Tisseur, Spider-Man rejoindra donc l'univers Marvel, dans les salles de cinéma. Alors que les précédentes adaptations n'ont pas vraiment apporté le succès escompté, Sony a hier décidé de jeter l'éponge. Les droits sont revendus à Marvel Studios, pour une collaboration qui se concrétisera en juillet 2017. Et quelques éléments supplémentaires ont été dévoilés.

 

 

Spider-man

Wacko Photographer, CC BY SA 2.0

 

 

Une franchise comme celle de Spidey a été clairement maltraitée, après la version de 2002 de Sam Raimi. Cette référence a rapidement été balayée par les échecs divers et variés des suites, et autres reboots infructueux. Sony s'est empêtré au point de ne plus savoirs que faire de son homme-araignée. La collaboration avec Marvel était devenue une solution stratégique de repli. 

 

Manifestement, les deux studios n'ont pas conclu un accord marchand immédiat : aucune transaction commerciale ne semble avoir eu lieu. En revanche, Sony conservera ses 60 % sur les ventes de billets tandis que Marvel pourra disposer à l'envi du merchandising autour du personnage. 

 

Cela permet également à Sony de conserver sa franchise évaluée à 4 milliards de dollars, tout de même, en interne. Marvel a pourtant cherché, durant plusieurs années, à reconquérir les droits d'exploitation, mais l'accord proposé semble avoir achevé de convaincre Sony qu'une collaboration s'imposait. 

 

De même Marc Webb, réalisateur de Amazing Spider-Man quitte l'aventure – au plus grand soulagement des fans qui ont vécu ces deux épisodes comme une souffrance. De même, les studios sont partis à la recherche d'un acteur qui sera bien plus jeune qu'Andrew Garfield. Incarner Spidey à 31 ans, c'est toujours un peu compliqué. 

 

The Hollywood reporter affirme également Pascal et Kevin Feige produiront le prochain épisode. Sa sortie interviendra un an plus tôt, en regard du planning que Sony avait amorcé.