Sophia de Mello Breyner Andresen au Panthéon portugais

Julien Helmlinger - 03.07.2014

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Sophia de Mello Breyner - Portugal - Panthéon national


Ce mercredi soir à Lisbonne, la dépouille de feu la poétesse Sophia de Mello Breyner Andresen, contributrice majeure à la poésie portugaise, mais aussi auteure d'essais, de livres jeunesse et autres nouvelles, a été transférée au Panthéon national. Comme le rapporte l'AFP, l'écrivaine ainsi honorée est décédée il y a 10 ans jour pour jour, tandis qu'elle était âgée de 84 ans.

 

 

 

CC by 2.0 par Kyle Taylor

 

 

En 1999, Sophia de Mello Breyner Andresen se voyait récompensée du Prix Camoes, plus haute distinction culturelle attribuée à une personnalité de langue portugaise. Auteure de Malgré les ruines et la mort, Navigations, ou encore Méditerranée, elle s'est en outre distinguée par son combat contre la dictature de Salazar, renversée le 25 avril 1974 par la Révolution des Oeillets.

 

La poétesse est la onzième personnalité à rejoindre le Panthéon portugais. Elle y rejoint entre autres la diva du fado disparue en 1999, Amalia Rodrigues, quelques présidents nationaux, et des gens de lettres comme Almeida Garrett, João de Deus, et Guerra Junqueiro, et le dernier inhumé en date le romancier Aquilino Ribeiro, disparu en 1963 et transféré en 2007 au Panthéon.

 

La prochaine personnalité désignée par le Parlement pour rejoindre l'ancienne église de Santa Egracia, reconvertie en 1916 et désormais prisée des touristes, est Eusebio, légende footballistique décédée en janvier à l'âge de 71 ans. 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.