Spam poétique : pour le printemps un poème collectif et viral en ligne

Clément Solym - 10.02.2010

Culture, Arts et Lettres - Salons - spam - poétique - printemps


Printemps des poètes oblige, de multiples initiatives vont fleurir çà et là, notamment grâce au vecteur internet qui ne devrait pas manquer de nous faire découvrir de petites perles. Celle que Yves Bobie Bommenel vient de lancer ne manque pas d'humour ni d'avenir.

En s'appuyant sur le principe du spam, ce courriel non-désiré dont nos boîtes emails sont abreuvées au quotidien, Yves a décidé de surfer sur la langue et ses possibilités. « Dans une société où le message publicitaire devient omniprésent, le poète en tant que passeur d'émotions, colporteur de mots, se doit de détourner les outils de la communication pour redonner à la langue sa fonction relationnelle intrinsèque. »

Ainsi, prônant une « prodigalité verbale », ancrée dans la tradition orale - mais écrite, il a décidé de lancer le 8 mars une première strophe - accompagnée d'un mode d'emploi. L'idée est bien évidemment de faire participer l'ensemble des personnes de son carnet d'adresse emailesque, tout en mettant en copie de sa propre intervention le groupe Spam poétique.

Un effet d'amplification massif, et une oeuvre qui va se creuser et se démultiplier, jusqu'au 21 mars, date de clôture du Printemps des poètes, et mise en page du texte final. Une sorte de cadavre exquis version internet, en somme...

« À l'ère numérique, les télécommunications ont remplacé la lyre et l'avalanche de pourriels, le brouhaha de l'agora antique. Ainsi en se proposant d'inonder d'emails et de sms non sollicités un premier cercle de contacts et en les invitant à procéder de même, “Viral” veut initier un bouche à oreille électronique. »

On peut retrouver cette présentation sur le site du groupe Spam poétique.