Salon du livre de Paris 2010 : La Turquie n'est plus invitée

Clément Solym - 27.01.2009

Culture, Arts et Lettres - Salons - Salon - livre - Paris


La nouvelle a mis du temps à se répandre, mais elle était pourtant bien véritable : le salon du livre de Paris qui pour son édition de 2010 devait accueillir la Turquie en invité d'honneur, fera... une pause dans ses invitations. Le pays qui avait été invité l'an passé pour la Foire du livre de Francfort avait eu l'occasion, notamment pour un écrivain comme Orhan Pamuk, de cingler le gouvernement en place.

« Le penchant de l'État turc pour l'interdiction de livre et la sanction des auteurs continue malheureusement. Mais personne ne devrait envisager que les auteurs et les éditeurs se décourageant », avait-il expliqué.

Pour l'heure, le Syndicat national de l'édition (SNE) est injoignable et seuls nos confrères de l'Express disposent d'éléments qui attestent de ce désistement. Les mouvements autour d'Israël en 2008 sont-ils à imputer à cette décision ? Manifestement non, mais le 30e anniversaire de la manifestation primera sur l'invitation d'un pays membre, affirme-t-on.

Une décision qui peut sembler malvenue, étant donné qu'Istanbul sera la capitale européenne de la Culture en 2010. En outre, l'année 2009 devrait être celle de la Saison de la Turquie en France, une manifestation destinée à rappeler les liens d'amitié qui unissent les deux pays, tout en faisant découvrir la richesse de la Turquie d'aujourd'hui.

L'occasion serait donc passablement et diplomatiquement ratée pour le SNE, qui privilégierait alors l'anniversaire de ce Salon, toujours plus cher pour les éditeurs, et qui devrait donc se montrer bien franco-français cette année, au lieu de s'ouvrir vers l'extérieur. Quant aux éditeurs turcs, on comprend, avec nos confrères, qu'ils soient sous le choc...

Nous attendons de plus amples informations sur le sujet.