Spider-Man reste écartelé entre Sony et Disney, sans accord possible

Antoine Oury - 21.08.2019

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Spider-Man Sony - Spider-Man Disney - sony disney marvel


Au grand désespoir des fans du Marvel Cinematic Universe, Sony Pictures a annoncé qu'il ferait cavalier seul pour les prochains films mettant en scène Spider-Man, sans la participation de Disney ni celle du fameux producteur de chez Marvel, Kevin Feige. Ce qui signifie que le personnage pourrait à nouveau s'éloigner du MCU que Disney et les studios Marvel bâtissent depuis des années...

Image tirée de Spider-Man : Homecoming


Des négociations à haut niveau ont eu lieu hier entre les cadres de Sony Pictures et ceux de Disney, propriétaire de Marvel Studios. Au cœur des discussions, l'accord trouvé depuis quelques films autour de l'utilisation du personnage de Spider-Man, dont la licence cinématographique appartient à Sony, mais que Marvel a intégré à son univers audiovisuel depuis quelques longs-métrages.

Selon cet accord, Marvel ne reçoit que 5 % des revenus des films mettant en scène Spider-Man, sur le box-office américain uniquement, et doit sans doute verser une somme conséquente lorsque le Tisseur apparait dans un film Avengers, par exemple. Disney souhaitait une renégociation des termes de l'accord, pour arriver à une situation où la multinationale financerait 50 % du film, mais en recevrait aussi la moitié des revenus mondiaux.

Sony avait proposé une troisième voie, non dévoilée, mais les deux firmes cinématographiques n'ont pas cédé : Spider-Man : Far From Home, dernier film mettant en scène Spidey, fait désormais partie des records du box-office, chez Sony, et la société de production n'était sans doute pas prête à abandonner cette manne.
 

Un accord qui remonte aux années 1990


Disney et Marvel doivent aujourd'hui s'en mordre les doigts, mais la seconde, pratiquement en faillite dans les années 1990, avait cherché à se renflouer en vendant les droits cinématographiques liés à ses personnages. Seul Spider-Man avait alors trouvé preneur, chez Sony, pour 7 millions $, selon les rumeurs et estimations.

Une broutille, qui s'est rapidement révélée rentable, d'abord avec les 3 films de Sam Raimi, puis avec la première remise à zéro de la saga, avec The Amazing Spider-Man 1 et 2. Ces deux films venaient d'ailleurs remettre une pièce dans la machine, puisque Sony doit exploiter les droits cinéma de Spider-Man régulièrement pour pouvoir les conserver.

Depuis Captain America : Civil War, en 2016, Sony avait accordé à Marvel une licence pour utiliser son propre personnage dans les films du MCU. L'accueil des fans a été extatique, évidemment, ce qui a poussé les deux à s'entendre un peu plus loin, jusqu'à la production des deux films consacrés à Spider-Man uniquement.
 

Quel avenir pour Spidey ?


D'après les sources citées par Deadline, au moins deux autres films consacrés à Spider-Man sont prévus, d'autant plus que Far From Home, sorti cet été, a réalisé de bons résultats au box-office mondial. Ils resteront sans doute en suspens, tant qu'un autre accord n'aura pas été trouvé, à moins de rester résolument éloignés du MCU, un peu comme la Fox l'a fait avec ses propres films X-Men, personnages désormais retournés dans le giron de Disney/Marvel.

Sony pourra, de son côté, poursuivre l'exploitation de Spider-Man et du Spider-Verse, comme il le fait depuis quelques années. Cela ouvre la voie à des films d'animation, dans la lignée de Spider-Man : Into the Spider-Verse, mais aussi à des spin-offs autour du personnage, à l'image de Venom, de Morbius, prévu en 2020, ou encore d'un autre film qui s'articulerait autour des personnages de Black Cat et de Silver Sable.
 
Cela dit, Sony devra faire sans le producteur Kevin Feige, qui a littéralement bâti l'ensemble de l'empire cinématographique Marvel. Producteur exécutif des films Sony mettant en scène Spider-Man, y compris Spider-Verse, il ne devrait plus être présent au générique : l'annonce n'a pas manqué d'inquiéter les actionnaires, fragilisant les finances de Sony...

« Nous sommes déçus, mais nous respectons la décision de Disney de ne pas le laisser producteur en chef de notre prochain film live-action consacré à Spider-Man », a commenté un porte-parole de Sony pour faire suite aux rumeurs. Difficile de dire, pour le moment, ce que recouvre ce projet.


Commentaires
Le Spider-Man/Tom Holland était très bon et était très bien intégré dans le MCU, j'espere que Disney et Sony s’entendront (bon c'est vrai j'espere surtout que Sony libère Spidey).
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.