Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Stanley Kubrick, serial annoteur du Shining de Stephen King

Antoine Oury - 31.01.2014

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Stephen King - Shining - Stanley Kubrick


C'est une pièce exceptionnelle, conservée à Londres, dans les Archives Stanley Kubrick, mais pour le moment en voyage autour du monde pour différentes expositions. L'exemplaire de Shining utilisé par Stanley Kubrick pour préparer son adaptation du roman de Stephen King est rempli d'annotations, certaines de la main du maître, ou d'autres qui ont bâti ce chef-d'oeuvre du cinéma d'horreur.

 


 

En effet, ce sont plusieurs formes de graphies que l'on retrouve dans les marges de cet exemplaire grand format de Shining. Les notes consistent principalement en des des indications de décors et d'accessoires, ou encore en des réflexions sur les personnages et situations. Stephen King, qui avait travaillé avec le réalisateur sur l'adaptation, l'avait malgré tout trouvé très impulsif, un peu trop à son goût.

 

« Le problème, c'est que Kubrick a voulu faire un film d'horreur sans connaître ce genre de films », soulignait King dans American Film Magazine, dès 1986. À sa sortie, il est certain que Shining ne convainc pas vraiment. Mais, des années plus tard, les visions des soeurs jumelles, nées sous le signe des psychos, ou du flot de sang qui se déverse de l'ascenseur, fascinent les cinéastes.

 

 

« Shelley Duvall, jouant Wendy, est l'un des personnages les plus misogynes du film. Elle était fondamentalement là pour crier et avoir l'air stupide. Et ce n'est pas la femme que j'ai décrite », déplorait également le King. Bon, il ne pourra pas reprocher à Kubrick de ne pas avoir potassé son livre...

 

 

 

S.K., Stanley Kubrick (et Stephen King, aussi)

 

(via Open Culture)