Star Wars : la vitesse de la lumière, ça vieillit

Cécile Mazin - 15.12.2015

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - star wars - Luke Leia - vitesse lumière


Dans La revanche des Sith, alors qu’Anakin se laisse séduire par le Côté Obscur, Padme Admidala, reine de Naboo, mettra au monde deux enfants, des jumeaux. L’un deviendra le légendaire Luke Skywalker, l’autre la Princesse Leia. Les enfants du futur Dark Vador, n’auront pas l’occasion de connaître leur mère, qui mourra – dans des souffrances que tous les fans du monde peinent encore à identifier...

 

 

 

Luke et Leia sont au cœur des trois premiers épisodes réalisés par George Lucas entre 1977 et 1983, mais leurs origines ne sont dévoilées qu’au fil du temps, et encore... Alors que la folie Star Wars s’empare de la planète entière, voici ce que trois scientifiques viennent de conclure. 

 

Leia est plus âgée que Luke. En réalité, elle aurait même deux ans de plus que le jeune Jedi impétueux, tout ça parce que la théorie de la relativité d’Einstein vient mettre son grain de sable. Les étudiants de l’université de Lancaster se sont ainsi plongés dans de savants calculs, pour arriver la l’ultime conclusion.

 

En voyageant depuis le système d’Anoat, à destination de la Cloud City, Leia parcourt à peu près 6,72 heures de trajet. Alors que, dans le même temps, Luke va mettre à peu près une semaine pour aller sur la planète Dagobah. En effet, Anoat est 25 fois plus proche de Bespin que la planète Dagobah. Bien, tout ceci étant posé, qu’en est-il ?

 

Que le déficit de temps enregistré par l’un et l’autre repose sur 62,6 jours de trajet pour Leia, et 700,8 jours pour Luke. Autrement dit, Luke serait de 1,75 an plus jeune que Leia. Comme le temps ne s’écoule pas à la même vitesse quand on approche de vitesses de voyage qui sont celles de la lumière, les jumeaux ont donc, de par la longueur de leurs trajets, vieilli différemment. 

 

Science et avenir s’est amusé à détailler les fonctionnements de ce paradoxe. Et l’étude complète est proposée ci-dessous.

 

 

  Luke, Leia et la vitesse de la lumière