Stéphane Larue reçoit le Prix Senghor 2017 pour Le plongeur

Antoine Oury - 05.10.2017

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Prix Senghor 2017 - Stéphane Larue Le plongeur - Stéphane Larue livre


Le Prix Senghor 2017 a été décerné à l'écrivain Stéphane Larue pour son roman Le plongeur publié par les éditions Le Quartanier. La récompense a été créée en 2006 pour valoriser des oeuvres de la littérature francophone et francophile.

 

 
 

L'objectif du prix est de distinguer et promouvoir de « jeunes » écrivains d’expression française qui ont réussi à créer, en utilisant la langue qu’ils ont en partage, « des œuvres de beauté » et de qualité, chargées d’humanité, expressives d’un langage neuf et d’harmonies originales, expliquent les créateurs du prix, mis en place sous l'impulsion de Dominique Loubao, présidente de l'association La Plume Noire.

 

Le prix est doté d'une somme de 2 000 €.

 

« Avec Le Plongeur, Stéphane Larue nous rappelle combien le roman demeure encore la forme par laquelle il demeure possible de questionner le monde, sans présupposer la possibilité d’une réponse rassurante. C’est un roman d’apprentissage : un jeune homme, étudiant en arts graphiques — On apprend presque à la fin son prénom, Stéphane — voit ses ressources fondre, sans cesse dévorées par la dépendance au jeu. Affection, capacités intellectuelles, projets et argent sont captés sans rémission, en particulier par les machines que l’on trouve dans les bars de Montréal, où il habite », explique Yves Chemla, chercheur et critique littéraire, membre du jury du Prix Senghor.

 

« Il trouve, croyant pouvoir se “refaire”, un travail de plongeur dans un restaurant, La Trattoria. C’est effectivement plus qu’un travail qui est amorcé, mais bien un véritable apprentissage, éprouvant, dans lequel il va en fait se perdre, avant que l’amitié et la bienveillance ne lui permettent de reconstruire en lui la capacité à reprendre confiance, à mener des relations d’adultes avec les autres, à cesser de mentir, pour espérer sauver la face », poursuit le juré.

 

Le livre faisait face, en finale, à :

 

Rapatriés de Néhémy Pierre-Dahomey, Ed. du Seuil (Haïti) 

Mon royaume pour une guitare de Kidi Bebey, Ed. Michel Lafon (Cameroun)

 

Le jury du prix rassemble Vénus Khoury-Ghata, écrivaine (Liban), Thierry Bellefroid, critique littéraire à la RTBF (Belgique), Lise Gauvin, Chercheure, littérature francophone, critique littéraire Le Devoir (Québec), Catherine Fruchont-Toussaint, journaliste à Radio France International RFI, (France), Isabelle Colin, Conservatrice au Réseau des bibliothèques Ville de Paris (France), Dominique Filippi, BNF et lectrice, Élisabeth Lesne-Springer, Éditrice, ex-responsable du Prix littéraire de la Porte Dorée, Tchisseka Lobelt, Critique littéraire, directrice culturelle Guyane (CTG), Charlotte Sapin, bloggeuse littéraire (sur adeptedulivre.com), Nicolas Forest, Bibliothécaire à la bibliothèque Landowski (Boulogne-Billancourt), Yves Chemla, Chercheur et critique littéraire, Eugène Fresnel, Professeur littérature (Sciences Pô), Caroline Moulin Schwartz, jurée Prix Elle, Bloggeuse littéraire et Dominique Loubao, Responsable du Prix Senghor.

 

Le président du jury 2017 était Nicolas Forest, Bibliothécaire à la Médiathèque Landowski de Boulogne-Billancourt.

 
Stéphane Larue - Le Plongeur - Éditions Le Quartanier
 

Retrouver la liste des prix littéraires français et francophones.
 

Les prix de la rentrée littéraire 2017

 

Rentrée littéraire 2017, la fashion week des libraires


Pour approfondir

Editeur : Le Quartanier
Genre :
Total pages :
Traducteur :
ISBN : 9782896982721

Le plongeur

de Larue Stephane(Auteur)

J'achète ce livre grand format à 25 €