Strasbourg : Stanislas Nordey directeur du théâtre national

Cécile Mazin - 20.06.2014

Culture, Arts et Lettres - Théatre - Stanislas Nordey - théâtre national - Strasbourg Filippetti


En pleine crise avec les intermittents, la ministre de la Culture a tout de même tenu à annoncer la nomination d'un nouveau directeur pour le Théâtre national de Strasbourg. Sur proposition présentée au Président de la République, Aurélie Filippetti annonce donc aujourd'hui que Stanislas Nordey officiera à la direction de l'établissement. 

 

 

 

Stanislas Nordey, avec Elaine Padmore

 

 

 

Metteur en scène de théâtre et d'opéra, acteur, pédagogue et découvreur insatiable des auteurs dramatiques contemporains, Stanislas Nordey, 48 ans, a créé sa compagnie dès la fin des années 80 après avoir été élève au Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique. Artiste associé au Théâtre Nanterre-Amandiers sous la direction de Jean-Pierre Vincent, il est appelé ensuite à diriger avec Valérie Lang le Théâtre Gérard Philipe à Saint Denis. De 2000 à 2012, il est directeur pédagogique de l'Ecole supérieure du Théâtre National de Bretagne. En 2013, il est artiste associé de la 67ème édition du Festival d'Avignon.

 

Très habité par les questions de formation, son projet pour le TNS développe une articulation centrale entre le théâtre et l'école nationale supérieure installée au cœur de l'institution et repose sur la mise en avant de la triade acteur - metteur en scène - auteur.

 

Il propose en particulier d'associer au théâtre et à l'école six metteurs en scène : Julien Gosselin, Thomas Jolly, Lazare, Christine Letailleur, Blandine Savetier et Anne Théron. Des acteurs seront invités ponctuellement sur une saison à jouer plusieurs fois dans la programmation, à enseigner à l'école, à composer un programme de lectures publiques, à participer au comité de lecture, à dialoguer avec les autres artistes associés... Chaque année, un auteur sera partie prenante du projet. 

 

Stanislas Nordey fera évoluer le modèle de production du théâtre afin de favoriser les créations, en particulier celles dédiées aux écritures contemporaines, leurs tournées nationales et européennes et leur durée d'exploitation.

 

Construisant de très nombreux partenariats avec des théâtres français et européens, attentif aux collaborations territoriales, il développera à Strasbourg un projet ouvert et exigeant, avec des objectifs forts en faveur de la parité hommes-femmes, de la diversité, de la dimension internationale, de l'élargissement et du renouvellement des publics.

 

Stanislas Nordey prendra la succession de Julie Brochen qui poursuivra le développement de son projet artistique au sein de sa compagnie Les Compagnons du Jeu.