Succès pour Italissimo 2018 : Paris à l'heure de la littérature italienne

Nicolas Gary - 16.04.2018

Culture, Arts et Lettres - Salons - Italissimo festival Paris - littérature italienne festival - rencontres auteurs italie


Pour sa troisième édition, apprend-on, le festival Italissimo a su non seulement s’ouvrir à de nouveaux espaces, mais cette année encore, du 11 au 15 avril, à un large public. Autour des 25 auteurs invités, ce sont plus de 2600 personnes qui ont pris part aux multiples rencontres. 



© Pascal fellous
 

 

« Nous avons cette année constaté que la manifestation se consolidait, durant nos échanges avec le public, et confirmait surtout le succès de l’année passée », explique Evelyn Prawidlo, cofondatrice de la manifestation en 2016 avec Cristina Piovani et Fabio Gambaro, directeur de l’Institut culturel italien de Paris. 

 

Cette troisième édition s’articulait autour de multiples rencontres à la Maison de la poésie, avec la complicité d’Olivier Chaudenson, son directeur. Rencontres littéraires et débats, spectacles, lectures, mais également projection cinéma et lecture dessinée pour le jeune public se sont succédé. La table ronde autour de la traduction, Un auteur et son traducteur, aura encore su réunir les passionnés.

 

« Le public se montre toujours enthousiaste : on retrouve bien sûr des “aficionados”, mais cette année les visiteurs durent furent aussi bien Français qu’Italiens », poursuit Evelyn Prawidlo. 

 

Certainement parce que la manifestation a su se diversifier, en courant d’autres lieux : que ce soit à Sciences Po, à La Sorbonne ou bien entendu à l’Institut culturel italien, le périmètre du festival était plus large. De même, des rencontres d’écrivains avec des classes de lycéens Leonard de Vinci (Paris) et Jean-Jacques Rousseau (Sarcelles) ont permis d’étendre hors les murs la manifestation. 



 

 

À ce titre, le dialogue inaugural à Sciences Po entre Pierre Rabhi et Carlo Petrini à l’amphithéâtre Boutemy était littéralement plein à craquer – plus de 600 personnes, dont une majorité d’étudiants. 
 

 

“Le Discours de la méthode de Steve Jobs
fut l'iPhone” (Alessandro Baricco)


 

Parmi les rencontres les plus prisées, citons celle qui a réuni Milena Agus, Cristina Comencini et Francesca Melandri  ou encore le duo Alessandro Baricco et Joann Sfar, à la Maison de la poésie. La lecture de Xavier Gallais et Paolo Cognetti autour de Huit montagnes fut également un grand moment. 

 

Et puis, le festival entretient cette volonté d’aller à la recherche de talents spécifiques, invitant le public à de belles découvertes comme Nicola Lagioia, Giosuè Calaciura ou Carlo Loforti.


Commentaires

C'est un événement qui m'inspire vraiment pour préparer un mécénat similaire à Paris, propriétaire du site https://www.femme-ukraine.com/ j'ai hâte de faire découvrir la littérature ukrainienne à une nouvelle communauté de français.

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.