Sur les traces de Rimbaud, une exposition en voyages

Clément Solym - 20.06.2011

Culture, Arts et Lettres - Salons - rimbaud - guglielmi - charleville


Le musée Rimbaud, situé à Charleville-Mézières, cité de naissance du poète, va accueillir du 24 juin au 23 octobre prochain une exposition de photos réalisées par Éric Guglielmi, Je suis un piéton, rien de plus.

Cette exposition est un road movie revisité, d'un photographe parti sur les traces d'Arthur Rimbaud, toute une route à reprendre, en France, Éthiopie, Égypte ou encore Belgique.


Charleroi, Belgique, 2007 DR

Elle réunit 25 oeuvres sur 300 m², avec Alain Tourneux, conservateur du musée et directeur des musées de la ville de Charleville-Mézières, en commissaire d'exposition.

Un catalogue de l'exposition, Je suis un piéton rien de plus, sera publié aux Éditions Gang, avec 128 pages et 64 photographies pour 40 €. Une version anglaise, dont la traduction est assurée par Charles Perwarden, est également disponible.


Le Caire, Egypte, 2011 DR

« L’exposition suit une route, celle empruntée d’abord par Arthur Rimbaud au crépuscule du XIXe siècle, puis réempruntée par Éric Guglielmi sur les traces du poète à l’aube du XXIe. Alexandrie, Attigny, Le Caire, Calais, Charleroi, Civitavecchia, Deville, Harar, Hargnies, Les Hautes-Rivières, Laifour, Londres, Monthermé, Obock, Ostende, Renwez, Roche, Rome, Tadjoura, Voncq… Ces images d’aujourd’hui se rendent complices des métaphores d’hier. C’est aussi simple qu’une phrase musicale. »