Syfy diffusera le Maître du Haut Château de Philip K. Dick

Nicolas Gary - 11.02.2013

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Philip K. Dick - Le maitre du haut château - Syfy


Les fans de Philipp K. Dick, résidant au Royaume-Uni pourront commencer à se réjouir avec l'annonce d'une adaptation prochaine, pour la chaîne Syfy, de l'un de ses meilleurs romans - sans conteste possible. Le Maître du Haut Chateau, ou The Man in the High Castle, en version originale, va être prochainement diffusé sur la chaîne.

 

 

 

 

C'est une mini-série de quatre heures qui sera produite par Ridley Scott Free Productions, en partenariat avec Headline Pictures, Electric Shepherd Productions et FremantelMedia International, qui débarquera sur les petits écrans. 

 

Le tout a été scénarisé par Frank Spotnitz, l'homme à l'origine des scénarios de X-Files : lui a été confiée l'écriture des deux premiers épisodes et il supervisera les deux suivants.

 

« Le Maître du Haut château est l'une des oeuvres les plus originales et captivantes de Dick et certainement l'une de mes préférées », assure Ridley Scott, particulièrement enthousiaste. « Je suis heureux de faire équipe avec l'original Frank Spotnitz et Syfy, Headline Pictures, Electric Shepherd et FremantleMedia International, pour proposer cette épopée à des publics qui trouveront cette série intrigante et fascinante, autant que nous. »

 

Le roman de Dick est sorti en 1962

 

1948, fin de la Seconde Guerre mondiale et capitulation des Alliés ; le Reich et l'Empire du Soleil levant se partagent le monde. Vingt ans plus tard, dans les Etats-Pacifiques d'Amérique sous domination nippone, la vie a repris son cours. L'occupant a apporté avec lui sa philosophie et son art de vivre. A San Francisco, le Yi King, ou Livre des mutations, est devenu un guide spirituel pour de nombreux Américains, tel Robert Chidan, ce petit négociant en objets de collection made in USA. 

Certains Japonais, comme M. Tagomi, grand amateur de culture américaine d'avant-guerre, dénichent chez lui d'authentiques merveilles. D'ailleurs, que pourrait-il offrir à M. Baynes, venu spécialement de Suède pour conclure un contrat commercial avec lui ? Seul le Yi King le sait. Tandis qu'un autre livre, qu'on s'échange sous le manteau, fait également beaucoup parler de lui : Le poids de la sauterelle raconte un monde où les Alliés, en 1945, auraient gagné la Seconde Guerre mondiale...

 

Une uchronie fantastique, et présentant le monde, au sortir de la Seconde Guerre mondiale, comme personne ne l'avait encore imaginé. 

 

http://www.chicagotribune.com/entertainment/sns-201302110100reedbusivarietynvr1118066024-20130211,0,2301240.story