Tardi et Besson : Adèle Blanc Sec à la trappe, avec un sacré retard

Clément Solym - 28.03.2010

Culture, Arts et Lettres - Expositions - Tardi - Besson - trappe


Ça, c'est typiquement le genre de surprise désagréable qui fait monter la nervosité dans le public et irrite passablement le gentil journaliste qui s'est proposé pour couvrir la conférence.

Le film Les aventures extraordinaires d'Adèle Blanc Sec devait être présenté par le réalisateur, Luc Besson et Tardi himself au cours d'une petite table ronde d'une heure, sur l'espace La Scène. Souvenez-vous, c'est cet endroit propre au Salon dans sa version 2010, pour attirer les jeunes, insuffler une nouvelle vie et tout le toutim.


Rendez-vous est pris à 14h... mais à partir de 14h15 sans aucun renseignement de la part des organisateurs, le public s'agace. D'autant que depuis quelques minutes la bande-annonce du film tourne en boucle - après un premier lancement arrêté à la moitié.

14h17 : lancement pour la troisième fois de la bande-annonce.

14h20 : quatrième lancement.

14h23 : cinquième lancement, votre serviteur commence à avoir passablement les boules d'entendre "La mort est le seul chemin qui mène à la naissance" ou encore "Excusez-moi je cherche l'exposition Ramsès II". Il n'est pas le seul.

14h30. Toujours aucune nouvelle des deux intervenants. Et personne ne se manifeste. Pas de temps à perdre sur ce genre de chose. Direction la sortie.


Bon. Que deux stars ne se présentent pas pour une conférence passablement attendue, c'est assez vexant. Mais que personne ne prenne le micro ne serait-ce que pour dire un petit mot, c'est carrément prendre le public venu massivement pour un con.

Dont acte.

Si quelqu'un a des infos sur l'arrivée improbable des deux lurons, n'hésitez pas à nous contacter...

Mise à jour :
Et après, on va nous traiter d'impatients. Manifestement, les intéressés sont arrivés peu de temps après mon départ. C'est tout de même pas de bol.

La conférence aura duré une heure comme prévu. J'espère que ceux qui sont restés se sont régalés.