Terry Pratchett et la BBC : une adaptation désavouée par sa fille Rhianna

Gariépy Raphaël - 21.10.2020

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - adaptation polémique critique - Terry Pratchett oeuvre Disque Monde - Rhianna Pratchett Neil Gaiman


The Watch, l’adaptation de l’univers du Disque Monde de Terry Pratchett a sorti sa première bande-annonce, et le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle ne fait pas l’unanimité chez les fans. Après avoir vu ces quelques images, Rhianna Pratchett, la fille de l’auteur, a affirmé que la série n’avait « aucun ADN commun » avec l’œuvre de son père. 
 


Annoncée depuis bientôt deux ans, la série se déroule dans la ville d’Ankh-Morpork, lieu mythique de l’univers du Disque Monde créé par Terry Pratchett (publié chez l'Atalante avec une traduction de Patrick Couton). On y suit Samuel Vimaire, le capitaine du guet municipal (The Watch), dans des aventures ou l’absurde et l’humour s’invitent régulièrement. Produite par BBC Studios et Narrativia, la série a dévoilé ses premières images dans une bande-annonce mise en ligne le 9 octobre dernier. 




Les deux minutes de vidéo ont été très mal accueillies, comme en témoignent les milliers de critiques et les commentaires résignés, ironiques voir haineux des internautes fans de l’œuvre originelle. Les reproches les plus récurrents s’attardent sur l’esthétique de la série, les costumes ou encore les traits de personnalité du personnage principal qui ne correspondraient en rien à la vision de Pratchett. 
Sur Twitter, Rhianna Pratchett a réagi, déclarant que la série n’avait rien en commun avec le Guet imaginé par son père.
 


L’acolyte de toujours de l'auteur, Neil Gaiman, s'est lui aussi fendu d'un commentaire, affirmant que : « Les fans sont des fans. Et ils aiment le texte de base parce que c’est le texte de base qu’ils aiment. Donc, si vous faites autre chose, vous risquez d’aliéner les fans à une échelle monumentale. Batman n’est plus Batman s’il est maintenant journaliste affublé d’un trench jaune et d’une chauve-souris de compagnie. »
 

Une rupture nette 


Le conflit couvait depuis longtemps. En janvier dernier, dès la publication des premières photos présentant l’esthétique de la série, le compte Twitter officiel de Terry Pratchett avait désavoué indirectement le projet. Les administrateurs avaient en effet publié un lien vers un article de Slate datant de 2004 dans lequel Ursula K. Le Guin critiquait l’adaptation de son cycle Terremer.
 


S’exprimant au New York Comic-Con, le producteur exécutif de l’émission, Richard Stokes, a tenu à s’expliquer : « Nous avons donc dû faire une sorte de sélection des meilleurs morceaux de toute la gamme de livres et inventer notre propre série, inventer notre propre monde. [Vous] n’avez pas besoin de connaître les livres pour pouvoir profiter de la série et c’est l’une des choses les plus excitantes à son sujet pour un large public. »

Les modifications apportées à l’œuvre originale semblent ainsi très assumées. Pour juger de la qualité de la série, rendez-vous le 3 janvier prochain. 


Crédit photo : capture d'écran Youtube 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.