Thérèse Desqueyroux fait la clôture du 65ème Festival de Cannes

Clément Solym - 29.05.2012

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Thérèse - Desqueyroux - miller


Comme un hommage rendu au réalisateur Claude Miller, disparu en avril dernier, son film testament, Thérèse Desqueyroux, adaptation du célèbre roman de François Mauriac (publié en 1927) a été projeté en clôture du 65ème Festival de Cannes.

 

Avec pour actrice principale Audrey Tautou, le film revient sur cette lente descente aux enfers d'une femme enferrée dans la grande bourgeoisie bordelaise, ville si chère à François Mauriac. Pour la présentation du film à Cannes avant sa sortie officielle en novembre prochain, l'acteur Gilles Lellouche et la femme du réalisateur disparu avaient fait le déplacement.

 

 Même si les festivaliers ont salué l'adaptation qui s'inspirait elle-même de celle proposée en 1962 par Georges Franju, ils sont un peu restés sur leur faim, attendant plus du dernier Miller.

 

Se sachant déjà condamné, le réalisateur, lui, plaisantait librement autour de son dernier long-mettrage, constatant ainsi que c'était : « le seul de mes films qui se termine bien, qui a une happy end. C'est une fin vaillante et heureuse. Bernard Desqueyroux ouvre à Thérèse la cage dans laquelle il la tenait enfermée. Il laisse sa femme s'envoler. Je crois que les plus beaux moments d'une vie, c'est cela, quand on peut retrouver la liberté tout en pardonnant à l'autre. Et ces deux-là se sont pardonnés ».