Traduire le temps : 35e Assises de la traduction, à Arles

Antoine Oury - 03.10.2018

Culture, Arts et Lettres - Salons - assises traduction Arles - Arles traduction - traduire temps


Les 35es Assises de la traduction littéraire s'annoncent : du 9 au 11 novembre prochains, à Arles, le métier engagera un débat autour de la notion de temps et, bien sûr, sa traduction. Cinquante invités, 13 ateliers de traduction, des animations et événements, ainsi qu'un nouveau lieu investi, le Théâtre d'Arles. Les Assises sont organisées depuis plus de trente ans par l'Association pour la promotion de la traduction littéraire (ATLAS).


Time
(Laurence Edmondson, CC BY-ND 2.0)

 
 

Qu’est-ce que le temps ? Une substance, une illusion ? Un fluide, un corps élastique ? Des écrivains célèbres en ont fait la matière de leurs œuvres : Proust, Virginia Woolf, Thomas Mann... Pour le traducteur, cette complexité est doublée du fait que dans chaque culture, c’est la langue qui construit la perception du temps. Alors, comment le traduire ? 

 

C’est le thème qui réunira traducteurs professionnels et lecteurs pour ces 35es Assises de la traduction littéraire, du vendredi 9 au dimanche 11 novembre, à Arles. Cinquante invités — traducteurs, intellectuels et artistes — aborderont la question sous différents angles : Étienne Klein, physicien et philosophe des sciences, ouvrira la réflexion ; Proust sera convoqué par trois traducteurs de la Recherche du temps perdu (Lydia Davis (États-Unis), Karin Gundersen (Norvège) et Luzius Keller (Suisse)). 

 

Josée Kamoun évoquera sa nouvelle traduction de 1984 d’Orwell, Jean-Pierre Minaudier — traducteur de l’estonien et passionné de grammaires en tout genre — explorera les temps des langues du monde, Julio Premat, spécialiste de littérature hispano-américaine, entrera dans la temporalité de l’écrivain Juan José Saer, Simon Goubert — batteur de jazz — donnera son tempo, Frédéric Boyer, Nathalie Koble et Marie-Madeleine Fragonard, tous trois traducteurs d’ancien français, évoqueront différents temps de notre langue, enfin l’auteur, metteur en scène et musicien David Lescot, grand témoin des Assises, traduira à sa façon cette 35e édition. 

 

Le public des Assises grandit et se renouvelle d’année en année : les jeunes traducteurs s’y retrouvent pour y rencontrer leurs aînés, des lecteurs curieux y découvrent de nouveaux parcours de lecture. La 35e édition investira un nouveau lieu, le Théâtre d’Arles, avec une double programmation le samedi après-midi, et proposera à tous de nouveaux formats ludiques et créatifs : 

 

  • une « Chronotraduction » proposée par Julia Azaretto, 
  • l’ « UJSRA, un jeu de société dans les règles de l’art » présenté par Clara Le Picard et la Compagnie à table, mettra en scène et à l’épreuve la mémoire de grands lecteurs. 

 

Et toujours plus d’ateliers ouverts à tous pour une participation active : 

 

  • 13 ateliers de traduction présentent une sélection d’ouvrages traitant du sujet en 10 langues [allemand, anglais, basque, espagnol (Colombie/Espagne), italien, japonais, malais-indonésien, polonais, suédois], dont deux destinés à tous ceux qui ne maîtrisent pas les langues étrangères : les ateliers « Traducteur d’un jour », 
  • l’oulipien Hervé Le Tellier animera un atelier de traduction du « grand-singe », la langue de Tarzan, 
  • la comédienne et autrice Isabelle Fruchart, l’atelier d’écriture « Le temps n’existe pas ». 

 

Des lectures émailleront la programmation, lors des remises du prix de traduction de la Ville d’Arles, et du prix ATLAS-Junior (concours régional de traduction pour lycéens), des Encres fraîches de l’atelier français-hébreu de la Fabrique des traducteurs ; Une grande lecture bilingue du Chronométreur, du performeur suédois Pär Thörn, sera proposée par les comédiens Ruth Vega Fernàndez et Emmanuel Daumas.

 

L'École de traduction littéraire,
sur tous les fronts

 

Les lecteurs présenteront leurs coups de cœur dans le cadre des Lectures caféinées, tandis que l’écrivain Sylvain Prudhomme nous fera part des siens lors de sa « Valise à trois temps ». 

 

Enfin, à l’intention des professionnels, des rencontres seront proposées pour les traducteurs confirmés et les jeunes traducteurs avec l’ATLF, ainsi qu’un focus sur les métiers de préparateur de copie et de correcteur avec la table ronde « Les gardiens du temps ».

 

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.