Travaux en gare de Rennes : Étonnants Voyageurs sur la mauvaise Pentecôte...

Nicolas Gary - 26.02.2018

Culture, Arts et Lettres - Salons - Etonnants voyageurs festival - festival Art Rock - gare Rennes travaux


Le rapport Spinetta, sur les évolutions à mettre en place pour la SNCF, donne suite à un programme présenté par le Premier ministre. Statut des cheminots, ouverture à la concurrence et des investissements à réaliser... Édouard Philippe s’est mis en ordre de marche : les liaisons ferroviaires pointées dans le rapport ne vont pas arranger les affaires d’Art Rock et d’Étonnants Voyageurs.

 

La gare dans tous ses états
Franck Michel, CC BY 2.0
 

 

Le festival du livre et du film se déroulera à Saint-Malo du 18 au 21 mai prochains, mais connaît de sérieux problèmes, explique Michel Le Bris, président de l’Association. Ce dernier cosigne avec Jean-Michel Boinet, directeur du festival Art Rock (Saint-Brieuc, du 18 au 20 mai), une lettre adressée à la ministre de la Culture. En cause ? Ironie suprême : des « travaux exceptionnels dans la gare de Rennes, en cours de rénovation ». 

 

Alors que l’on retape donc la gare, les organisateurs de manifestations se désolent : les travaux auront lieu les 19 et 20 mai prochain, précisément durant les événements. Or, tout cela va « interdi[re] toute liaison ferroviaire », depuis Rennes, vers les deux villes bretonnes. La desserte ne reprendra qu’à partir du 21 mai.

 

Et les deux responsables d’interpeller Françoise Nyssen : « [C]omme vous le comprendrez à l’appréciation de ces éléments, nos festivals respectifs connaîtront à n’en pas douter un sérieux “manque à gagner” impactant directement nos économies déjà très fragiles. » 

 

D’un côté, Étonnants Voyageurs, qui revendique 60.000 visiteurs chaque année, « dont une part importante transite par Rennes, venus de Paris et du reste de la France, mais aussi de toute la région ». De l’autre, Art Rock, « qui accueille 76.000 festivaliers, dont 35 % passent par Rennes ». Or, non seulement la billetterie s’en ressentira, mais « l’organisation elle-même sera affectée pour les transports des artistes, des équipes et des journalistes ».

 

Saint-Brieux et Saint-Malo seraient alors « coupées du reste de la France, les trains s’arrêtant au plus près en gare de Laval ». Soit deux heures de route, peu ou prou, à direction de l’une ou l’autre des villes, en voiture. « Seuls pourront accéder aux festivals les automobilistes qui, pour autant, risquent de renoncer devant les perspectives d’embouteillages », poursuivent les signataires, qui ne manquent pas de manifester leur vive inquiétude « de ces difficultés à venir ».

 

Art Rock et Étonnants voyageurs en appellent donc au ministère de la Culture, à la « compréhension et la bienveillance », pour obtenir une aide exceptionnelle. 
 

On déraille ?
 

La manifestation Étonnants Voyageurs aura perçu 135.000 € d’aides de la part du Centre national du livre en 2016, selon le rapport d’activité. Il serait donc question de demander des soutiens supplémentaires, qui interrogent : « Ce sont des choses que l’on doit prévoir et auxquelles ont fait face quand on est dans l’événementiel », indique un professionnel.

 

Contactée par ActuaLitté, la SNCF souligne que les travaux, dans les gares, sont envisagés avec les municipalités des années en amont — et dans le cas de Rennes, plus spécifiquement encore. Il a en effet fallu détruire la gare pour la reconstruire, en concertation avec la ville, le département et la Région. A tout le moins, les difficultés d’acheminement sont connues depuis un moment.

 

Certes, ces travaux exceptionnels de la Pentecôte n’ont été annoncés que début février, pour 56 heures. Et des cars sont d’ores et déjà prévus, prenant le relais depuis Laval pour garantir un suivi des voyages, assurait la SNCF. « La pointe sera passée. On attend que les voyageurs soient arrivés le vendredi soir pour fermer et on reprend le trafic quand ils repartiront », garantissait Thierry Chaplais, responsable des relations médias à la SNCF, à Ouest France

 

Première sélection pour le Prix Ouest-France
Étonnants Voyageurs 2018

 

Or, de savoir qui n’a pas prévenu ou qui a oublié de demander, chacun se renvoie la balle : la SNCF affirmant qu’elle n’était pas au courant de la tenue de ces manifestations, les organisateurs déplorant de n’avoir pas été informés de ces travaux exceptionnels. « Tout cela est calé très en amont, et l’information était connue, et disponible depuis longtemps. Notre objectif est toujours d’opérer une fermeture minimum : quand on coupe les trains, c’est à un remplacement important sur voies qui nous y oblige », indique la SNCF.  

Dans tous les cas, hormis « conduire elle-même des cars Macron », comme le suggère une mauvaise langue, on voit mal ce que pourrait faire la ministre de la Culture... 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.