Trésor de la Guerre d'Espagne Serge Pey, Prix Boccace 2012

Clément Solym - 26.06.2012

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Prix Boccace - nouvelle - Trésor de la Guerre d'Espagne


Ce dimanche 24 juin 2012 s'est déroulée au Château de Chamerolles (Loiret) la "Fête de la nouvelle" réunissant auteurs, comédiens, chanteur, bandéoniste, pianiste, peintre, et la grande famille des lecteurs ! C'est lors de cette fête que le second Prix Boccace, créé par « Tu Connais la Nouvelle ? » et soutenu par le Conseil général du Loiret a été décerné à Serge Pey, pour Trésor de la Guerre d'Espagne.


Ce recueil de nouvelles a été publié aux éditions ZULMA. Serge PEY, absent en raison d'un accident, était représenté par Jean-Marie Blas de Roblès, auteur également chez Zulma. JM Blas de Roblès a symboliquement reçu le prix (doté de 2500 euros) des mains de Frédéric Néraud, conseiller général du Loiret et Christiane Baroche présidente du jury.


Serge Pey, Trésor de la Guerre d'Espagne

Le Trésor de la guerre d'Espagne de Serge Pey, chez ZulmaHéritier de la liberté et du combat de ses pères, tous républicains et résistants, Serge Pey nous offre avec ce Trésor de la guerre d'Espagne un fabuleux kaléidoscope d'histoires vraies.

 

Son écriture porte en elle cette force des grands écrivains telluriques comme Giono ou Faulkner, et parvient à nous rendre présente, comme intimement vécue, l'aventure de ces enfants pris dans la tourmente des guerres et des répressions. Partout on chasse, on traque et on tue l'enfant des révoltes, le fils des opprimés, qui doit pour survivre trouver les ruses de l'animal.


Il y a un tel bonheur de conter chez Pey qu'on ne peut s'empêcher de se délecter de chacun de ces épisodes tragiques ou pathétiques. Rarement une écriture aura rendu avec une telle intensité la mémoire à la vie.


Fils de réfugiés catalans, établi à Toulouse où il enseigne à l'université du Mirail la littérature et la poésie contemporaine, Serge Pey est par ailleurs un grand arpenteur d'horizons, de la Chine au Mexique ou au Nicaragua, un plasticien remarquable et un poète adulé pour ses performances shamaniques au quatre coins du monde.

 

Retrouver ce livre dans notre librairie

avec Decitre

 

Christiane Baroche, Frédérique Clémençon, Maylis de Kerangal, Gérard Audax, Jean-Marie Blas de Roblès, et Hervé Le Tellier, membres du jury ont salué le lauréat : « La force de Serge Pey réside dans sa capacité à introduire de la poésie dans l'horreur. Tout est langue, tout est signe, tout est bibliothèque. La langue poétique de Pey, formidablement efficace, décode, déchiffre le monde à travers de courtes nouvelles terribles, audacieuses, insolites , graves ou tendres. Aller à la recherche du « trésor de la guerre d'Espagne » c'est prendre le risque de chavirer et de ne pas sortir indemne de sa quête ! »