Tristan Garcia devient le 42e lauréat du Prix du Livre Inter

Joséphine Leroy - 06.06.2016

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Tristan Garcia prix Inter - Tristan Garcia 7 - piratage auteurs rentrée littéraire


Après six heures de délibération et quatre tours de scrutin, Agnès Desarthe, la présidente du jury et romancière, a communiqué le nom du grand gagnant. C'est l'auteur Tristan Garcia qui a été récompensé ce lundi 6 juin par le prix Livre Inter 2016 pour son livre 7 (éd. Gallimard). Il succède ainsi à Valérie Zenatti et son roman Jacob Jacob (éd. L'Olivier). 

 

 

 

Tristan Garcia a tout de l'auteur prodige, même si son histoire d'écrivain laisse entrevoir quelques déconvenues. Dans un entretien à Télérama, il expliquait qu'il avait été refusé par cinq éditeurs au moment où il présentait le manuscrit de La Meilleure Part des hommes. Le nouveau lauréat avait finalement été publié chez Gallimard et empoché le prix de Flore en 2008, avant une adaptation de son roman pour le théâtre en 2012. 

 

 « Je suis très heureux », a fait savoir Tristan Garcia. Âgé de 35 ans, l’auteur a également publié des ouvrages philosophie, des thrillers, des romans d’anticipation. Dans les sept histoires que raconte le roman de 600 pages, Tristan Garcia place la condition humaine et les limites de l'humanité au centre du récit.

 

Le résumé de 7 :

 

Sept fois le monde. Sept romans miniatures. Le lecteur aura d’abord l’impression de découvrir une série d’histoires indépendantes, avant de comprendre au fil des pages le sens caché de l’ensemble. Il sera question de drogue, d’art, de militantisme politique, de religion, de mode, d’extraterrestres, d’immortalité. Peu à peu, comme un mobile dont les différentes parties sont à la fois indépendantes et solidaires, le livre révèle par fragments un tableau de la condition de l’homme contemporain, de ses doutes et de ses illusions. Exploration réaliste de divers milieux sociaux à travers une multitude de personnages finement dessinés, c’est en même temps un récit fantastique de notre réalité malade. 7 : à la fois plusieurs petits romans trépidants et une seule fresque, méditation mélancolique sur la folie des croyances de notre époque.

 

Le jury du Prix du Livre Inter se compose de 24 auditeurs (12 hommes et 12 femmes). Le prix a été créé en 1975. Étaient nommés à ses côtés Laurence Cossé pour La grande arche (éd. Gallimard), Marie Dorsan pour Le présent infini s’arrête (éd. POL), Jean Echenoz pour Envoyée spéciale (éd. de Minuit), Philippe Jaenada pour La petite femelle (éd. Julliard), Camille Laurens pour Celle que vous croyez (éd. Gallimard), Eric Laurrent pour Un beau début (éd. Minuit). Dans la liste se trouvaient également Simon Liberati et son roman Eva (éd. Stock), Édouard Louis et son Histoire de la violence (éd. Seuil) et Catherine Poulain pour Le Grand marin (éd. L’Olivier).

 

Une récompense après mésaventure. Pendant trois années de suite (2013-2014-2015), la rentrée littéraire avait dû faire face à un phénomène de piratage d’une assez grande ampleur. Grâce au service One Drive de Microsoft, pas moins de 7 Go d’ebooks avait fuité, en toute simplicité. L’équivalent de 3.300 livres numériques, dont des best-sellers (Marc Levy, Amélie Nothomb), mais aussi des nouveautés de la rentrée littéraire de chaque année, mettant ainsi à mal le calendrier de commercialisation. Le livre 7 de Tristan Garcia, aujourd’hui récompensé, n’avait pas fait exception. Alors qu’il devait sortir le 20 août 2015 aux éditions Gallimard, il était disponible en ligne le 26 juillet 2015.

 

Retrouver la liste des prix littéraires français et francophones.

 


Prix du Livre Inter, Coulisses d'un vote par franceinter