Trois autrices de premiers romans ont dominé la rentrée littéraire

Antoine Oury - 14.12.2018

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - roman rentree litteraire - prix litteraires romans francais - bilan recompenses premiers romans


La saison des prix littéraires touche à sa fin, celle des cadeaux et des réjouissances en vue d'une nouvelle année commence : le moment idéal, et attendu, pour dresser un bilan des romans francophones les plus récompensés de cette rentrée 2018. Un bilan bouleversé par un trio d'autrices très prometteuses, et très remarquées : Adeline Dieudonné, Pauline Delabroy-Allard et Estelle-Sarah Bulle.

De gauche à droite : Adeline Dieudonné, Estelle Sarah-Bulle et Pauline Delabroy-Allard


Après relevé et prise en compte de 52 prix de la rentrée littéraire remis entre août et décembre 2018, il apparait qu'un trio d'auteures, qui publiaient leur premier roman en 2018, a dominé cette rentrée sur le plan des récompenses obtenues.

Avec ses 6 prix littéraires, dont le Prix Renaudot des Lycéens et le Prix du roman Fnac, La vraie vie d'Adeline Dieudonné, publié par L'iconoclaste, arrive en tête du palmarès. Ce premier roman faisait d'ailleurs partie de nos coups de coeur de cette rentrée 2018...

En seconde position, Le Lambeau, de Philippe Lançon, publié par les éditions Gallimard et couronné par le Prix Fémina et un prix spécial du Renaudot, notamment. Il est suivi, à ex-aequo avec 4 prix chacun, par les premiers romans de Pauline Delabroy-Allard (Ça raconte Sarah, Les éditions de minuit) et d'Estelle Sarah-Bulle (Là où les chiens aboient par la queue, Liana Levi) et par Leurs enfants après eux, de Nicolas Mathieu, publié par Actes Sud et lauréat du Prix Goncourt 2018.

En raison de ce palmarès qui a fait une large place aux femmes et aux premiers romans, on relève cette année une parité presque atteinte, avec 24 prix remis à des autrices et 28 remis à des auteurs, ainsi que 17 prix, sur 52, remis à des premiers romans. Attention, il faut bien se rappeler que le trio d'autrices du palmarès représente à lui seul 14 récompenses sur ces deux statistiques.

Du côté des éditeurs, là encore, le classement est marqué par le succès d'Adeline Dieudonné, qui permet à son éditeur L'iconoclaste ainsi qu'à son groupe du 27, rue Jacob de très bien se placer, aux côtés de l'indétronable Gallimard (6 prix) et de son groupe Madrigall (8 prix).

Il faut bien entendu garder à l'esprit qu'au petit jeu des comptes, tous les prix ne se valent pas : obtenir un Prix Goncourt n'a pas le même effet qu'obtenir le Prix [du métro] Goncourt... Mais cela n'empêche pas la qualité d'être saluée !

À l'inverse, l'année 2018 n'a pas été excellente pour Albin Michel (1 prix), les éditions du Seuil (1 prix également) ou encore le groupe Editis, qui s'en tire avec 3 récompenses au total.

L'infographie ci-dessous permet de prendre connaissance de ces quelques chiffres, de manière visuelle. Pour la réaliser, nous nous sommes donc appuyés sur 52 prix littéraires décernés à des romans francophones en cette rentrée 2018. Bien sûr, il en manque sans doute, alors, si vous êtes organisateur de prix ou très attaché à une récompense en particulier que nous aurions omis, n'hésitez pas à nous faire parvenir des informations l'année prochaine.

Mais, quoi qu'il en soit, n'oubliez pas que le principal reste de lire, bordel, lire !

prix littéraires 2018

Le dossier complet, prix, événements, débats, chroniques de cette rentrée, depuis août : Rentrée littéraire 2018 : les fashion weeks du libraire







Commentaires
Des autrices.... des auteures... des écriveuses?... des écrevisses? ah non!

Des écrivaines? des romanceuses? des livresques? des romaneuses...des écrivines ah ça ça me plait!

Des rédigeuses... des famécrivains...
Dieu, que le mot "autrice" est mal sonnant, un mot laid ! A tout prendre, "auteure" sonne mieux, mais "femme auteur" est une préférence. Le meilleur : "auteur", quand on pense que la belle écriture n'a pas de sexe. Un bel exemple : Colette et son passé d'auteur.
"Femme auteur", quelle idée splendide, assurément du domaine de la belle écriture !

Je vous salue, Marie, ainsi que le dieu que vous invoquez, pour cette révélation. J'utiliserai dorénavant "femme acteur" et "femme facteur". Ce sont des préférences, sans conteste.
En fait, "La Vraie Vie" a reçu 7 prix. Dernier en date : le choix Goncourt pour la Belgique...
Bonjour et merci pour votre commentaire,

Comme vous avez pu le lire et le comprendre dans l'article, ce relevé n'est sans doute pas exhaustif mais indicatif. Il est basé sur la couverture d'ActuaLitté et les informations envoyées par les organisateurs de prix.

Cordialement,

Antoine Oury
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.