Trois romans dans la seconde sélection du 31e Prix Jean Freustié

Cécile Mazin - 20.02.2018

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - romans sélection prix - prix littéraire Freustié - prix Jean Freustié


Créé en 1987 à l’initiative de Nicole et Frédéric Vitoux, le prix littéraire Jean Freustié a rassemblé autour de son épouse Christiane Teurlay-Freustié un jury composé de romanciers, de journalistes littéraires et d’amis de l’écrivain (Jean Freustié 1914-1983) pour perpétuer sa mémoire. 

 

 


Sous l’égide de la Fondation de France, Jean-Claude Fasquelle, Président du jury, Charles Dantzig, Annick Geille, Olivier Mony, Eric Neuhoff, Henri-Hugues Lejeune et Anthony Palou ont retenu : 
 

L’année de l’éducation sentimentale de Dominique Barberis (Gallimard)
La Belle n’a pas sommeil d’Eric Holder (Le Seuil)
Le roi, Donald Duck et les vacances du dessinateur de Patrick Roegiers (Grasset) 
 

Le Prix sera remis le mardi 20 mars 2018 dans les salons de l’Hôtel Montalembert 

 

Afin de pérenniser ce prix, Christiane Teurlay-Freustié (décédée en 2010) a créé en 1996 une Fondation sous l’égide de la Fondation de France. Cette Fondation Prix Jean Freustié est chargée d’assurer la gestion et son bon fonctionnement. Pia Daix en est Déléguée générale. La générosité de l’apport en capital dont la fondatrice l’a assortie a permis d’en faire l’un des prix littéraires le mieux doté. 
 

Chaque année il est décerné à un écrivain de langue française pour une œuvre en prose. Le prix est de 20 000 €. 

En 2017, Étienne de Montety a reçu le Prix Jean Freustié pour L’Amant noir (Gallimard). 


Retrouver la liste des prix littéraires français et francophones 

 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.