Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

medias

Twilight et Hunger Games : on n'en a pas fini avec ces franchises

Cécile Mazin - 09.08.2017

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - films adaptation romans - Lionsgate franchise films - Suzanne Collins Meyer


La firme Lionsgate, loin de diriger un zoo (encore que), a annoncé des résultats financiers impressionnants. Comme il se doit, le CEO Jon Feltheimer se frotte les mains : avec Hunger Games et Twilight en franchise, le studio hollywoodien a encore de beaux jours devant lui.

 

About three things I was absolutely positive. First, Edward was a vampire. Second, there was a part of him- and I didn't know how dominant that part might be- that thirsted for my blood. And third, I was unconditionally and irrevocably in love with him.
isa•bell, CC BY ND 2.0

 

Avec 1,01 milliard $ de chiffre d’affaires pour son 2e trimestre, contre 553,5 millions l’an passé, et un bénéfice net de 174 millions $, la société est sur un bon rythme. 

 

Et à l’occasion d’une petite discussion avec les investisseurs, le CEO n’a pas manqué de faire un brin de teasing. « Nous pensons qu’il y a bien plus d’histoires, encore, à raconter, et nous sommes prêts à les lancer, dès que nos créateurs seront disposés à raconter ces histoires », assure-t-il.

 

Rien n’est évidemment dévoilé, mais l’on songe immédiatement aux deux adaptations de The Hunger Games et Twilight, qui firent les très beaux jours du studio. 

 

Notons d’ailleurs que Stephenie Meyer, l’auteure de Twilight, est actuellement en train de développer une série, The Rook. Et dans le même temps, toujours pour la télévision, Starz planche sur Ascendant, qui devait être le quatrième film de la franchise Divergente.

 

Pour mémoire, le coprésident de Lionsgate, Patrick Wachsberger, avait assuré l’an passé qu’un nouveau film Twilight était toujours possible, mais que cela dépendait de la volonté de Meyer. Évidemment, aucune nouvelle série ne serait lancée sans elle ni Suzanne Collins, l’auteure de Hunger Games. 
 

Harry Potter aide à appréhender la mort et le deuil


Il faudra d’ailleurs réfléchir attentivement : Mockingjay, Part 2, sorti en 2015 et qui concluait les quatre films de Hunger Games, avait réalisé les plus mauvais résultats de cette exploitation...