Un accès aux archives diplomatiques de novembre 1989

Clément Solym - 09.11.2009

Culture, Arts et Lettres - Salons - mur - Berlin - 1989


Le 9 novembre 1989, c’était la chute du mur de Berlin, un événement qui mettait fin à la séparation de l’Allemagne mise en place à la sortie de la seconde guerre mondiale.

La France se plait à célébrer de façon ostentatoire cette date et tous les médias et hommes politiques s’entendent pour se réjouir de la réunification. En Allemagne, les festivités autour de ce vingtième anniversaire restent quelque peu discrètes.

Mais en France, au sommet de l’Etat, on affiche une grande sérénité. Comme une belle preuve de cela, les archives diplomatiques du ministère des Affaires étrangères et européennes du mois de novembre 1989 seront rendues accessibles au public, soit bien avant la date légale.

Cette ouverture a eu lieu en grande pompe à la Galerie de la Paix du Quai d’Orsay, en présence de Bernard Kouchner, ministre des Affaires étrangères et européennes et Pierre Lellouche, secrétaire d’Etat chargé des Affaires européennes, ainsi qu’aux côtés d’Hélène Carrère d’Encausse, secrétaire perpétuelle de l’Académie Française.

En tout, ce sont six mètres de linéaires qui seront consultables par tous les curieux et chercheurs au sein du Centre des Archives diplomatiques de la Courneuve. En plus de cette action, ce seront aussi les fonds des ambassades de France à Bonn et à Berlin qui s’ouvriront au public dans le Centre des Archives diplomatiques de Nantes.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.