Un attentat poétique à Berlin, pour protester contre la guerre

Clément Solym - 31.08.2010

Culture, Arts et Lettres - Salons - chili - poemes - berlin


Cela se passait à Berlin, dans la nuit de samedi, alors que le soleil se couchait dans un éclat de lumière, mais un murmure se faisait entendre sur la place. Tout un collectif d'artistes chiliens était réuni, et la poésie s'est alors taillée la part du lion.

Casagrande, le collectif en question, s'était fait remarquer en 2001 avec le projet Pluie de poésie, un mouvement organisé pour protester contre la guerre et en soutien aux personnes touchées. Depuis ce temps, l'organisation n'a cessé de mettre en place des manifestations similaires dans plusieurs villes dont l'histoire a été frappée par la guerre.

Ainsi, Santiago du Chili en 2001, Dubrovnik en 2002, Guernica en 2004, Varsovie en 2009 furent autant de lieux de représentations.

Pour cette dernière représentation en date, Casagrande a travaillé en collaboration avec le Literaturwerkstatt Berlin dans le cadre de la Lange Nacht der Museen, ou Longue nuit des musées. Et en guise de poèmes, ce sont des milliers de mots qui se sont déversés sur la ville, alors qu'un hélicoptère tournait en cercle pour diffuser les textes, en protestation contre la guerre.

Un attentat purement pacifique, en vidéo...