Un Ch'ti chevalier des Arts et des Lettres : Dany Boon

Clément Solym - 27.06.2008

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Dany - Boon - chevalier


Hier soir, Dany était à la fête : son film va faire couler une seconde fois le Titanic, en flirtant avec les 20,7 millions d'entrées qu'avait faites le film de James Cameron, il fêtait son 42e anniversaire, et Mme Albanel lui a remis l'insigne de Chevalier des Arts et des Lettres.

« Eriger le maroilles en symbole et la baraque à frites en fierté nationale ; faire de Bergues la capitale du cinéma et un nouvel Eldorado pour les tour operator; imposer le patois ch'ti dans les cours de récréation, dans les dîners mondains et les journaux télévisés, il fallait le faire et vous l'avez fait avec amour et humour, avec un film rempli d'humanité, de tendresse, de simplicité », voilà qui relevait de la gageure a estimé la ministre.

« Cette distinction m'honore et je l'ai sûrement méritée. Je vais continuer à m'en rendre digne. Cette aventure humaine des Ch'tis est absolument merveilleuse. Je suis très heureux pour le cinéma français », s'est contenté de répondre l'acteur réalisateur qui a bouleversé la France entière. « Vous êtes un comédien de grand talent, au répertoire étonnamment varié », a poursuivi la ministre dans son discours (à retrouver sur la page du ministère).

En guise de gâteau, le comédien a eu droit à une reproduction de l'une des scènes du film en pâte d'amandes : celle où son personnage de facteur se tient sur son vélo. Comment ça laquelle ?

Rappelons plus sérieusement que Dany Boon avait signé différents partenariats avec des éditeurs, pour des produits dérivés dont les bénéfices seront reversés à Fondation de France.