Chine : lutter contre la corruption dans les prix littéraires

Cécile Mazin - 03.08.2015

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Chine littérature - prix littéraire - surveillance corruption


Lutter contre la corruption dans le milieu littéraire, et plus spécifiquement dans les récompenses, devient un impératif en Chine. Qian Xiaoqian, vice-président de l’Association des écrivains de Chine, a annoncé que le plus important prix du pays sera désormais sous surveillance. Au cours des 18 jours de délibération, les jurés seront maintenant sous contrôle.

 

China International Publishing Group - London Book Fair 2015

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

Une équipe chargée de superviser les processus de sélection et de jugement pour un prix littéraire, on croit rêver. Le prix Mao Dun, qui récompense un ouvrage littéraire, est le plus prestigieux en Chine. Il tire son nom d’un écrivain et critique, de son vrai nom Shen Dehong, créateur de la Société de recherches littéraires. 

 

Il est mort en 1981 et la remise du prix qui porte son nom se fit dans l’intention de promouvoir la littérature communiste. 

 

Cette décision prise lors d’une réunion du 30 juillet intervient après la victoire, l’an passé, du poète Zhou Xiaotian, récompensé par le prix Xun Lu, choix qui a provoqué les railleries des internautes. Ces derniers, globalement, lui reprochaient des vers de mirliton, et une écriture au style particulièrement familier. 

 

Un autre cas, celui de Fang Fang, a été accusé d’être récompensé à plusieurs reprises en jouant sur ses différentes relations.

 

Qian Xiaoqian a également souligné l’importance de réponse à un principe de justice dans la remise du prix, mais également aux attentes de la société. Selon lui, l’Association a une responsabilité envers la communauté, et les jurés des prix doivent faire preuve d’autodiscipline. 

 

« Cette initiative vise à améliorer les prix littéraires, tout en contribuant à explorer des mécanismes de surveillance plus efficace, pour récompenser, dans un processus correct, le travail », explique-t-il. 

 

(via China Writer)


Pour approfondir

Editeur : Courrier Du Livre
Genre : santé audio...
Total pages : 316
Traducteur :
ISBN : 9782702911464

Nourrir et allonger la vie ; les trésors de la médecine chinoise pour vivre en bonne santé et accroître sa longévité

de Ke Wen

Etre en bonne santé, selon la médecine chinoise, consiste à vivre dans une harmonie physique, émotionnelle et spirituelle avec soi, son entourage social et son environnement naturel, pour aller vers l'épanouissement de l'être, prévenir la maladie, et rester jeune. Cet ouvrage magnifiquement illustré propose d'apprendre à mieux connaître son corps - et sa sagesse innée - à travers la roue de médecine des 5 éléments pour y développer un art de vivre et de bien vieillir. Il se présente en 5 parties correspondant aux 5 éléments - bois, feu, terre, air, eau -, dans lesquelles les auteurs nous livrent une large variété de pratiques de prévention - diététique, phytothérapie, mouvements de Qi Gong, gestion des émotions, etc. - pour vivre en bonne santé et accroître sa longévité.

J'achète ce livre grand format à 22 €