Un festival au féminin, sous l'oeil pas peu fier de Colette

Clément Solym - 25.09.2012

Culture, Arts et Lettres - Salons - Festival International - des Écrits de Femmes - Colette


La 1ère édition du Festival International des Écrits de Femmes se tiendra dans un lieu presque naturellement choisi : pas la place Dauphine, non, mais Saint-Sauveur-en-Puisaye, dans l'Yonne, la terre natale de Colette. Les organisateurs ont préparé 2 jours d'évènements, les 13 et 14 octobre, autour de la femme-journaliste, rassemblant des dizaines d'intervenants et intervenantes, bien sûr.

 


 

Laure Adler, journaliste qui porte bien les casquettes (éditrice, productrice, auteure), assurera la présidence de l'événement. Dès le samedi matin, elle donnera le coup d'envoi à une série de rencontres avec des universitaires et des conservateurs de bibliothèques. 8 rencontres dirigées vers les histoires entremêlées des femmes et du journalisme : George Sand, Marguerite Durand ou Fémina, mais aussi une « Chronique du sexisme ordinaire dans Les Temps modernes »... Sartre va barder...

 

La grande salle du Château-musée Colette accueillera un salon du livre le dimanche, avec de nombreuses librairies décentralisées pour l'occasion : Violette & Co, Obliques, et Jofac pour les livres neufs et Les Amazones (!), Anne Lamor, Eric Busser, Heurtebise, pour les librairies de livres anciens et précieux. Parallèlement, tables rondes et entretiens se poursuivront avec, cette fois, une réflexion plus contemporaine sur le métier.

 

Notons ainsi la présence de Najima Hamrouni, présidente du Syndicat des journalistes tunisiens, qui viendra discuter avec Françoise Laborde, Denise Bombardier et Josyane Savigneau des conditions d'exercice du métier de journaliste. Deux lectures, du Quai de Ouistreham de Florence Aubenas et d'Une chambre à soi de Virginia Woolf, viennent compléter ce programme.

 

Dont la version complète est disponible à cette adresse.