Un Grand Prix pour le roman médiéval : 8 ouvrages en lice

Clément Solym - 26.04.2016

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Prix roman médiéval - Grand Prix Terres des Templiers - Terres des Templiers domaine


Un nouveau prix littéraire vient de voir le jour, consacré exclusivement au roman médiéval : le Grand Prix Terres des Templiers, né sous l’impulsion de la cave Terres des Templiers, producteur des vins AOC, Banyuls Grand Cru et Collioure dans le Pays Catalan, veut transmettre cette passion conjointe de l'Histoire et de la fiction.

 

 

 

« Historiquement, les terres catalanes ont été, et sont encore aujourd’hui, fortement marquées par le travail des Templiers », explique Pierre Brunetti, directeur général de la Cave Terre des Templiers. « Ces hommes de passion ont participé à donner à nos vins leurs actuelles lettres de noblesse. Et c’est cette passion que nous souhaitons partager à travers la lecture avec la création de ce Grand Prix. »

 

« Un prix que nous avons choisi d’axer sur la période médiévale afin de mettre en lumière l’âme des Templiers tout en soulignant le dynamisme et les avancées de cette époque de notre Histoire. Un dynamisme et une passion qui animent toujours les femmes et les hommes de notre Cave. » 

 

On pourra bien entendu discuter « le dynamisme et les avancées de cette époque », au vu des croisades et autres guerres saintes alors menées, mais le prix entend bien défendre le roman médiéval, genre encore peu étudié s’il en est.

 

On compte au jury le président Romain Sardou, auteur d’une quinzaine de romans depuis Pardonnez nos offenses (XO éditions, 2002), mais aussi Joëlle Chevé, historienne spécialiste de l’Ancien Régime et journaliste, Anne Bernet, journaliste et auteur d’ouvrages historiques, Laurent Vissière, maître de conférences en Histoire médiévale à l’université de Paris IV – Sorbonne et Konrad Zamojski, responsable du mécénat au sein de l’évêché de Gap et d’Embrun, invité d’honneur du prix.

 

Les critères retenus pour sélectionner les ouvrages sont les suivants : originalité de l’intrigue qui doit se dérouler entre l’an 500 et 1500 de notre ère, pertinence de la documentation et exactitude historique, style littéraire dense et précis, puissance et force d’évocation des idées, excellence de la langue.

 

Les 8 ouvrages retenus pour cette première année sont :

 

  • La Terre qui penche de Carole Martinez (Gallimard)
  • Solstice de François Taillandier (Stock)
  • Les chants de la mort de Nicole Gonthier (Pygmalion)
  • Les Templiers : l’Ultime Dessein par Jean Haechler (Atlantica)
  • Les Chiens du Seigneur par Roger Bevand (Cherche Midi)
  • Le fléau de Dieu par Andrea H. Japp, (Flammarion)
  • Codex Botticelli par Agnès Michaux (Belfond)
  • Rome 1215 par Sonia Pelletier-Gautier (Éditions du Cerf)

Pour approfondir

Editeur : Gallimard
Genre : litterature...
Total pages :
Traducteur :
ISBN : 9782070149926

La terre qui penche

de Carole Martinez (Auteur)

Blanche est morte en 1361 à l'âge de douze ans, mais elle a tant vieilli par-delà la mort ! La vieille âme qu'elle est devenue aurait tout oublié de sa courte existence si la petite fille qu'elle a été ne la hantait pas. Vieille âme et petite fille partagent la même tombe et leurs récits alternent. L'enfance se raconte au présent et la vieillesse s'émerveille, s'étonne, se revoit vêtue des plus beaux habits qui soient et conduite par son père dans la forêt sans savoir ce qui l'y attend.

J'achète ce livre grand format à 20 €