Un marathon de lecture : 100 heures avec l'oeuvre d'Antonin Artaud

Clément Solym - 07.08.2014

Culture, Arts et Lettres - Théatre - Antonin Artaud - Christian Lapointe - théâtre Québec


Le Festival Transamériques, qui se déroulera du 21 mai au 6 juin 2015 accueillera une performance surhumaine. Elle n'aurait certainement pas déplu à l'auteur qui en est l'inspirateur. L'artiste Christian Lapointe va faire un doublé : mener à bien la performance scénique, et battre le record de plus longue lecture à voix haute. Au coeur de ce projet, Antonin Artaud. 

  

 

 

Dans Le Devoir, l'artiste explique son projet, encadré par une véritable équipe, comme pour un sportif. C'est que son marathon de lecture d'Artaud doit durer 100 heures. Tous les champs de la performance sportive sont réunis : endurance, nutrition, gestion du sommeil, et le tout pour raccrocher au plus près la vision d'Antonin, et de son « théâtre de la cruauté ». 

 

« Dans le théâtre de la cruauté, tu as cette idée du performeur qui est chauffé à blanc, qui se rend jusqu'aux limites de ses capacités, qui devient comme un cri qui sort du feu », rappelle Christian Lapointe. 

 

Au-delà des limites possibles, les 11.500 pages de l'oeuvre d'Antonin seront passées en revue, et lues, avec pour projet de détrôner le Népalais Deepak Sharma, qui en 2008 avait aligné 113 heures de lectures avec 17 ouvrages. Mais attention, ce record n'est qu'une opération secondaire : le projet reste artistique, et vise à faire redécouvrir l'auteur, « dont beaucoup de gens se revendiquent. Il prend une place prépondérante, mais je ne suis pas sûr que l'on connaît son oeuvre tant que ça ».

 

La lecture se fera au théâtre La Chapelle, et retransmise en direct. « Seules des fleurs seront demandées comme paiement pour venir voir et entendre Lapointe lire sur le plateau dans cette fête « artaudienne », éclatant activement les frontières entre performance d'endurance, art en ligne et littérature. »

 

Les âmes se sensibiliseront à la prose d'Artaud, avec cette lecture, issue d'un enregistrement effectué à Radio France.