Un milliardaire égyptien prêt à racheter les studios d'Harry Potter

Clément Solym - 23.04.2011

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - studios - pinewood - al


Les studios Pinewood sont une véritable institution. Situés à Buckinghamshire, dans le sud-est de l'Angleterre, ils sont les plus grands d'Europe et ont accueilli, en 75 ans d'existence, les plus grrrrrrandes staaaaaars et parmi les plus grrrrrands tournaaaaaages.

Et ces studios mythiques, choisis notamment pour le tournage des derniers Harry Potter, des principaux James Bond, de Mission impossible, Charlie et la Chocolaterie, la Vengence dans la peau... font l'objet d'une véritable bataille boursière, révélatrice d'un intérêt croissant des investisseurs.

Le milliardaire égyptien Mohammed Al Fayed a ainsi fait une offre de rachat sur Pinewood, d'après une note transmise à la Bourse de Londres. Offre en « cash », s'il fallait le préciser. En réalité, Mohammed Al Fayed a toutefois nuancé son annonce en ne se disant «pas [encore] certain qu'une offre soit faite ».

Reste que les marchés, eux, ne doutent pas. L'action Pinewood a en conséquence bondi de 10,4% à 223 pence jeudi dernier. Un bond qui porte la capitalisation boursière des studios à 100 millions de livres.


Il y a seulement deux semaines, c'est le premier actionnaire des studios, Peeh Holdings (29,8% du capital) qui leur a fait une offre de 190 pence par action, soit 87,8 millions de livres ou 99,5 millions d'euros. Mais le second actionnaire, le fonds Crystal Amber estime que cette offre est par trop inférieure à la valeur réelle de la société.

Al Fayed, ancien propriétaire des magasins Harods, qui possède le Ritz à Paris, le site touristique Falls of Shin en Écosse, le club londonien de football de Fulham et une centaine d'appartement en Angleterre pourrait, par cette nouvelle acquisition, remettre un pied dans le cinéma. Il a notamment déjà un studio en Egypte.

L'investissement s'avèrerait dans tous les cas rentable : Pinewood a fait, l'an dernier, état d'un bénéfice avant impôt de 5,8 millions de livres (+31%) et table sur une hausse plus importante encore de son chiffre d'affaire pour cette année. Le groupe devrait investir 20 millions de livres pour agrandir ses locaux de Buckinghamshire.

(Via Le Figaro.fr)