Un objet intime de Dickens vendu aux enchères pour 9 150 $

Clément Solym - 17.12.2009

Culture, Arts et Lettres - Salons - enchères - cure - dent


Parfois on se retrouve face à un collectionneur et l'on ne comprend pas sa passion. Souvent dans les ventes aux enchères on retrouve les objets les plus improbables vendus à des prix incroyables, tout cela parce qu'ils ont appartenu à une illustre personne. Et l'on se demande « mais pourquoi ? ».

C'est un mélange de ces deux sentiments que l'on pourrait ressentir face à la vente aux enchères d'un objet très intime de Charles Dickens. L'objet en question s'est vendu à 9 150 dollars (environ 6 300 euros) et son heureux possesseur (enfin on suppose) pourra se vanter d'avoir avec lui un peu de Charles Dickens.

Enfin surtout quelques bactéries tenaces et peut-être un peu d'ADN aussi, car l'objet en question est... (ça c'est pour faire durer encore un peu plus ce suspens insoutenable) le cure-dent personnel de l'auteur. Mais attention pas n'importe cure-dent en bois ou en plastique non plus.


C'est un cure-dent de luxe fait d'or et d'ivoire, ha oui on a la classe ou on ne l'a pas. De plus, il a été vendu dans son écrin au tapis de velours vert du plus bel effet, avec une note manuscrite de la belle-soeur de l'écrivain, Georgina Hogarth, qui atteste que celui-ci s'est bien curé les dents avec. Excusez du peu !

Bon, oui c'est un cure de dent de luxe, oui c'est peut-être un lieu de villégiature pour les bactéries de Dickens (ou leurs descendantes) mais quand même, plus de 6 000 euros. Une seule chose me vient à l'esprit : « mais pourquoi ? ».

Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.