Un prix littéraire offre 100 000 dollars pour un livre à l'état de brouillon

Julien Helmlinger - 21.10.2016

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - prix récompense - Nine Dots Prize - essai brouillon


Pour célébrer la pensée créative, précisément celle qui touche aux grands débats sociaux du moment, est créé le Nine Dots Prize avec son pactole de 100.000 $. La récompense littéraire est importante, comparée aux 37.000 $ environ du prix Baillie Grifford, ou aux 61.000 $ si l’on se réfère au prestigieux Man Booker Prize. Elle se distingue également par son principe : les œuvres en lice, des inachevés de 3000 mots, doivent répondre à une question posée.

 

Drafts

CC by 2.0 par Christian Gonzalez

 

 

Impulsée par l’université de Cambridge, sa maison d’édition universitaire et l’asso Kadas Prize Foundation, cette récompense originale s’adresse à tous les auteurs, des quatre coins du globe. Elle pose la question suivante à ses potentiels lauréats : les technologies numériques rendent-elles la politique impossible ? Les réponses doivent tenir en 3000 mots. Mais ce n’est pas la seule condition d’éligibilité au Nine Dots Prize.

 

Les organisateurs veulent des ébauches d’essais, dont une seule sera destinée à être achevée dans le cadre du prix, et ceci une fois le lauréat désigné. Il est donc demandé de soumettre en complément un aperçu de la façon dont le texte sera développé pour constituer un véritable livre de 3000-4000 mots.

 

Simon Goldhill, directeur du Centre de recherche en arts, sciences sociales et humaines, à Cambridge, préside un jury de 12 anonymes. Ses membres seront des universitaires, auteurs, journalistes, penseurs...

 

Le nom du prix est inspiré par un casse-tête, le Nine Dots Puzzle, qui ne peut être résolu qu’en pensant « en dehors de la boîte ». Un concours d’écriture à la commande, payé environ 33 $ au mot, mais avec un seul gagnant le jour du sacre, en mai 2017. Son essai une fois complété sera publié par Cambridge University Press, un an plus tard, au format papier, mais aussi en open accès dans le Cloud.

 

Pour en apprendre davantage ou participer au défi, un site dédié est en ligne. Les inscriptions sont d’ores et déjà ouvertes, jusqu’au 31 janvier prochain.

 

 

( Guardian, LBCCV)