Un procès pourrait bien offrir une suite au film Diamants sur canapé

Gariépy Raphaël - 06.11.2020

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Petit déjeuner chez Tiffany - Diamant sur canapé Paramount - production procès auteur


Petit déjeuner chez Tiffany, le célèbre roman de Truman Capote qui inspira Diamants sur canapé est au cœur d’un procès qui se tient à Los Angeles depuis ce mercredi 4 novembre. La société de production Paramount est menacée d’être privée des droits sur l’œuvre si elle ne se dépêche pas de sortir une suite. 

Breakfast At Tiffany's ( 1961 )

 
En 1961 Diamants sur canapé sortait dans les salles obscures, un bijou cinématographique réalisé par Blake Edwards avec dans le rôle principal la pétillante Audrey Hepburn. Distribué par Paramount Pictures, le film fut un vrai succès et obtint un oscar en 1962. Mais aujourd’hui la société risque de payer le fait de s’être reposée sur ses lauriers.
Peu avant sa mort, Capote avait créé une organisation caritative qui devait in fine avoir toute autorité sur ses œuvres. Alan Schwartz, le fiduciaire de l’organisme de bienfaisance, allègue que les droits sur Petit déjeuner chez Tiffany, le roman de 1958 — traduit en français par Germaine Beaumont — leur sont revenus après la mort de l’auteur en 1984, ce qui leur donne la possibilité de développer d’éventuel prequels ou sequels cinématographiques au film original. 
 

Une question de timing...


Comme le souligne Deadline, l’affaire est cependant légèrement plus complexe. En effet, en 1991 les détenteurs des droits sur l’œuvre de Capote concluaient un accord avec la Paramount selon lequel la société gardait la main sur les potentielles suites ; à condition que ces suites n’arrivent pas « après un certain laps de temps ».... 

Après 60 ans sans nouvelle production, les ayants droit ont donc déposé plainte. La Paramount affirme de son côté qu’elle n’avait aucune obligation de faire de nouveau film, mais que ce droit avait été acheté pour 300.000 $.

L’odeur du sang attirant les vautours, de nombreux producteurs se sont intéressés de prêt au procès et se disent enthousiastes à l’idée de proposer une suite au film culte de 1961. Ultime volte face, la Paramount affirme elle aussi avoir l'intention de faire un long métrage, pour le vendre à une plateforme de streaming. Suspense donc...

Si vous souhaitez en savoir plus, les documents judiciaires sont disponibles, en anglais, à cette adresse
 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.