Un trailer pour Her : Joaquin Phoenix en écrivain transi de Scarlett Johansson

Antoine Oury - 04.12.2013

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Her - Spike Jonze - Joaquin Phoenix


Le cinéaste Spike Jonze, auteur de Dans la peau de John Malkovich ou Max et les Maximonstres, signera bientôt Her, une histoire d'amour plutôt peu conventionnelle. Elle suit en effet la romance entre Joaquin Phoenix, qui campe un écrivain, Theodore Twombly, qui tombe peu à peu amoureux... d'une voix artificielle. En précisant que cette dernière n'est autre que celle de Scarlett Johansson, tout s'explique...

 


 

 

Peut-on tomber amoureux de Siri, le logiciel de commande vocale de son iPhone, simplement en écoutant sa voix ? C'est un peu le pitch de Her, nouveau film de Spike Jonze : un écrivain sensible et déprimé depuis sa dernière rupture fait l'acquisition d'un programme pour gérer ses rendez-vous et son emploi du temps, sans se douter qu'il va lier avec celui-ci - ou plutôt avec elle - des liens particuliers...

 

Très vite, le programme informatique se révèle en effet plutôt audacieux, quitte à fouiller dans les mails de son propriétaire... À force de discussions, Theodore Twombly se rapproche finalement de cette voix dématérialisée, quitte à quitter en contrepartie le monde réel. « Tu as toujours voulu avoir une épouse sans avoir à te soucier des défis de la réalité, tant mieux pour toi, tu l'as trouvée », lâche une interlocutrice dans la bande-annonce, avec « Supersymmetry » d'Arcade Fire en fond.

 

Twombly ferait toutefois bien de se méfier : Scarlett Johansson, qui prête sa voix à la machine, n'est pas vraiment tendre avec les écrivains. En mai dernier, la star attaquait en effet la maison d'édition Lattès pour violation et exploitation frauduleuse des droits de la personnalité. Grégoire Delacourt, écrivain superstar depuis La Liste des mes envies, citait en effet la starlette Scarlett dans La première chose que l'on regarde, paru en mars 2013.

 

« Je ne vois pas en quoi il y a une atteinte, à partir du moment où sa vie privée est assez publique comme beaucoup de personnages publics. » Sans avoir écrit un roman people, « c'est juste un peu flippant de penser que parler d'un personnage dans un roman, et voilà que d'un coup, la justice s'en mêle », expliquait alors l'auteur. D'autant plus que la Scarlett de son roman se révélait être un sosie français, Janine Fauquempré.

 

Espérons que, cette fois, la fiction aura voix au chapitre, dès le 19 mars prochain...