Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Un univers lumineux et onirique : découvrir Frédéric Pillot

Florent D. - 25.03.2017

Culture, Arts et Lettres - Expositions - exposition Frédéric Pillot - Frédéric Pillot illustrateur - rétrospective Frédéric Pillot


Une rétrospective autour de l’œuvre de Frédéric Pillot, illustrateur jeunesse, s’ouvre à Paris au Bastille Design Center, du 6 au 17 avril 2017. Créateur de Lulu Vroumette, imaginée par Daniel Picouly aux Éditions Magnard, de Thérèse Miaou par Gérard Moncomble, aux Éditions Hatier, et les aventures d’Edmond le chien par Thibault Guichon, aux Éditions Magnard, l’œuvre de Frédéric Pillot est prolifique et d’une richesse éclatante digne des plus grands conteurs enlumineurs.

 

 

 

Aujourd’hui adaptations en dessins animés pour la télévision et deux millions de livres vendus soulignent ce succès tellement mérité. La galerie Daniel Maghen, qui suit le travail de l’artiste depuis plusieurs années déjà, réunit pendant dix jours plus de 150 œuvres et dessins de tous formats.

 

Frédéric Pillot est l’un des auteurs-illustrateurs jeunesse les plus doués de sa génération, un génie du dessin mondialement reconnu et particulièrement prolifique, dont le talent s’exprime dans des domaines aussi divers que l’édition jeunesse, la presse, l’animation ou la création numérique. La galerie parisienne Daniel Maghen qui accompagne son travail depuis 2012, propose aujourd’hui la première rétrospective de cet artiste à travers une exposition-vente qui réunit plus de 150 œuvres dans un très beau bâtiment industriel datant du 19e siècle, à mi-chemin entre la place de la Bastille et celle de la République.

 

Fils de mineur lorrain, est né en 1967 à Hayange en Moselle. Diplômé des Arts Décoratifs de Strasbourg, il commence très vite à travailler pour la presse, la publicité et surtout pour l’édition jeunesse qui deviendra son médium privilégié. Il aime la peinture flamande, Bonnard, Lucian Freud, Giraud et Loisel et puise son inspiration autour de lui, auprès de ses enfants, dans ses origines.

 

 

En trente ans, il a vendu deux millions de livres, publié des dizaines de titres traduits et animés dans le monde entier, mais il continue d’imaginer chaque ouvrage tel qu’il aurait aimé le lire, enfant. Sa galerie de personnages particulièrement attachante fait les beaux jours de l’édition jeunesse. Ses univers lumineux, magiques et oniriques, séduisent également de plus en plus d’amateurs et de collectionneurs, jusqu’au réalisateur Guillermo del Toro !

 

Sa première série, Raoul Taffin écrite par Gérard Moncomble et publiée aux Éditions Milan fin 1990, connaît d’emblée un bel accueil. En 2001, sa série phare, son succès international, c’est Lulu Vroumette avec Daniel Picouly aux Éditions Magnard Jeunesse. Dix-huit albums sont à ce jour traduits dans une dizaine de pays. Aujourd’hui, adaptée en dessin animé (3 saisons), la série est diffusée sur France 5 et dans plus de dix pays par la société Mondo TV.

 

 

Frédéric retrouve Gérard Moncomble pour imaginer les aventures de Thérèse Miaou aux Éditions Hatier, prochainement adaptée en dessin animé. Il illustre aussi Edmond le chien écrit par Thibault Guichon publié aux Éditions Magnard, une série qui compte quatre albums et qui séduit déjà des milliers de jeunes lecteurs jusqu’en Corée du Sud.

 

En 2014 paraît Le Voleur d’anniversaire aux éditions Milan, un conte imaginé par les frères Olivier & Laurent Souillé, l’histoire d’un monstre qui a le pouvoir d’aspirer et d’arrêter le temps. En 2015, chez Albin Michel, Frédéric retrouve Daniel Picouly pour Little Piaf, l’incroyable arnaque. En novembre 2016, Les Souvenirs du vieux chêne, une fable philosophique, écologique, historique et légendaire écrite par Maxime Rovere aux Éditions Milan, est épuisé en quelques semaines...

 

 

L’expo organisée par la galerie Daniel Maghen au Bastille Design Center présente près de 150 œuvres sur 500 m2 : peintures à l’acrylique rehaussées de craie, illustrations aux encres de Chine et aquarelles. Les Souvenirs du vieux chêne seront à l’honneur avec 14 des 16 tableaux grand format qui composent le recueil. On y croisera aussi un géant de plus de deux mètres, réalisé par Thierry Chapeau, issu de l’École supérieure d’arts graphiques Penninghen (Paris). Ainsi que deux sculptures d’Edmond et du Voleur d’anniversaire, créées par Kennocha Baud de l’atelier DB FX.