Une exposition consacrée à Balzac et Grandville à la maison de Balzac

Heulard Mégane - 13.06.2019

Culture, Arts et Lettres - Expositions - La maison de Balzac - exposition Balzac - exposition Grandville


La maison de Balzac, qui aura rouvert ses portes en juillet prochain, accueillera du 23 septembre 2019 au 13 janvier 2020 l’exposition « Balzac et Grandville : Une fantaisie mordante ». Elle s’intéressera à la relation entre l’écrivain et l’un des dessinateurs les plus singuliers du XIXe siècle. Plus d’une cinquantaine d’œuvres seront présentées dont certaines seront dévoilées au public pour la première fois. 
 
Grandville. Le rentier et sa femme © Maison de Balzac / Roger-Viollet


Dessins, gravures, affiches, les œuvres tantôt satiriques, parfois poétiques ou fantastiques mettent en image la rencontre et les rapports étroits qu’entretenaient Honoré de Balzac et Jean-Jacques Grandville. 

Les œuvres proviennent du fond de la Maison de Balzac, mais également des collections du musée des Beaux Arts, de la bibliothèque Stanislas à Nancy, et aussi du musée Carnavalet.

Le parcours de l’exposition se découpe en trois parties chronologiques. On découvre la rencontre des deux artistes dans les salles de rédaction d'un journal et leurs premières collaborations. Puis un Balzac commentateur de Grandville dévoilé dans la deuxième partie. Et enfin, la troisième et dernière salle de l’exposition présente un Grandville contraint de s’éloigner de la satire politique.
 

Avant de devenir un écrivain à succès, Balzac a été journaliste. Il participe ainsi en décembre 1829 à La Silhouette et contribue au lancement du journal La Caricature. Cela lui permet de rencontrer Grandville, dessinateur alors connu pour ses caricatures animalières. 

L’illustrateur fournit quelques dessins à motifs d’animaux, mais, républicain engagé, il développe surtout ses talents de caricaturiste politique. La première partie présente donc la collaboration entre Balzac et Grandville dans les deux journaux. 

Dans la deuxième partie, on découvre les bonnes relations qu’entretenaient les artistes. Balzac vante dans trois de ses articles les gravures de Grandville. Le premier porte sur les Bacchanales de 1831, gravure antigouvernementale dans laquelle Balzac voit une leçon pour les « pantins politiques ».

Le second mentionne une gravure intitulée Mœurs aquatiques qui représente un rat ceinturant une grenouille au bord d’un étang. Et enfin, le troisième aborde la série de gravures Voyage pour l’éternité, neuf lithographies dans lesquelles Grandville « donne de la gaieté à la Mort ». Ces œuvres sont présentées avec quelques phrases de Balzac en exergue. De son côté, Grandville caricature régulièrement Balzac au fil des ans.
   


© Raphael Fournier


Les lois de septembre 1835 contre la presse ont muselé l’opposition républicaine. Grandville est alors contraint de se reconvertir dans l’illustration de romans. À partir de 1840, il participe à l’illustration de deux grandes initiatives éditoriales auxquelles Balzac a très largement contribué : Les Français peints par eux-mêmes, puis les Scènes de la vie privée et publique des animaux.

L’illustrateur s’était très tôt fait connaître grâce à une série de gravures intitulée Métamorphoses du jour, portant un regard critique sur la société française en animalisant les humains. Cet intérêt précoce pour les classifications, la comparaison de l’humanité et du monde animal, contribue naturellement à le rapprocher de Balzac.

Cette dernière partie présente donc le travail d’analyste de Grandville à travers des représentations issues des Métamorphoses du jour et sa participation pour les textes de Balzac.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.