Une histoire de Bob Marley remporte le Man Booker Prize 2015

Julie Torterolo - 14.10.2015

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Man Booker Prize - Marlon James - Lauréat


Marlon James, écrivain d'origine jamaïcaine, mais vivant aux États-Unis, a remporté hier le Man Booker Prize pour A brief History of Seven killings. Son roman inspiré de faits réels raconte une attaque qu’a subie Bob Marley et son groupe, avant un concert en 1976.

 

Marlon James (Larry D. Moore,CC BY-SA 4.0) 

 

 

Hier, lors de la cérémonie de remise du prestigieux prix britannique, les membres du jury n’ont pas manqué d’éloge sur le roman de Marlon James. « C’est un roman policier qui dépasse son genre et nous plonge dans une histoire récente qu’on connaît trop peu. Le roman avance à une vitesse folle et deviendra un classique de notre temps », a déclaré le président du jury, Michael Wood.

 

« C’est un roman sans compromis, viscéral, qui jette une lumière crue sur une période très trouble en Jamaïque. Mais c’est aussi un récit très structuré qui entraîne le lecteur avec un langage très percutant », a quant à lui rajouté Jonathan Ruppin, spécialiste littéraire à la librairie Foyles.

 

A Brief History of Seven Killings réunit pas moins de 75 personnages évoluant à Kingston, ville natale de l’auteur. Il raconte ainsi, sur 686 pages, les événements du 3 décembre 1976. Le jour où Bob Marley et son groupe ont été attaqués quelques heures avant de monter sur scène. 

 

 

 

Le lauréat 2015 de 44 ans qui habite aux États-Unis, à Minneapolis, faisait partie d’une short-list de six auteurs aux côtés des Américaines Hanya Yanagihara et Anne Taylor, des Britanniques Tom McCarthy et Sunjeev Sahota et du Nigérian Chigozie. 

 

De quoi de quoi conforter dans leurs appréhensions, les sinistres prophètes qui se plaignaient de l’ouverture du prix britannique, depuis 2014, à l’ensemble des pays anglophones, et non plus aux seuls auteurs d’Irlande, du Zimbabwe et du Commonwealth. Tandis que Jim Crace, lauréat 2013, s’inquiétait que la surpuissante industrie américaine du livre ne s’impose, David Godwin, agent d’Arundhati Roy, entre autres, se lamentait alors : « Nos pires craintes se sont réalisées. Le Booker Prize a été créé pour célébrer les écrivains britanniques du Commonwealth, mais ils sont vraiment victimes désormais. Ils sont littéralement surpassés. » 

 

En remportant le prestigieux prix, Marlon James a de quoi s’attendre à un succès certain. Le lauréat 2014, l’Australien Richard Flanagen, récompensé pour The Narrow Road To The Deep North (qui va paraître chez Actes Sud en 2016 sous le titre La route étroite vers le Nord Lointain) a par exemple vendu à ce jour près de 800.000 exemplaires, rapporte l’AFP.