Une partie de pêche animée avec Hemingway, en court-métrage

Antoine Oury - 24.12.2013

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Le vieil homme et la mer - court-métrage - animation


Le vieil homme n'a peut-être plus tous ses réflexes d'antan, mais les poissons de l'océan n'ont qu'à bien se tenir : le pêcheur part pour une dernière sortie en mer, et il se voit mal rentrer bredouille. En 1999, Aleksander Petrov et une équipe internationale d'animateurs canadiens, russes et japonais décident d'adapter ce classique d'Ernest Hemingway en film d'animation.

 

 

 

 

Le roman d'Hemingway a bien entendu été adapté plusieurs fois, auparavant : John Sturges en réalisa un premier film en 1958, et Anthony Quinn tourna dans le long-métrage réalisé pour la télévision en 1989. Mais le film d'animation réalisé par Petrov en 1999 mérite de s'y arrêter, tant la technique utilisée lui apporte tout son sel.

 

Dès 1997, Aleksander Petrov commence à peindre les scènes du roman sur des plaques de verre, permettant de modifier la peinture avec les doigts, et de créer ainsi une impression de mouvement en changeant légèrement l'aspect des scènes. Ajoutez à cela une caméra pour filmer en mode image par image, et le tour est joué.

 

Enfin, il faudra tout de même compter 29.000 plaques de verre peintes... L'équipe derrière le film a été récompensée, avec l'obtention de l'Oscar du meilleur film d'animation en 2000, et d'autres distinctions aux BAFTA ou au San Diego Film Festival.

 

(via Open Culture)