Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Une passion dans le désert : quand Balzac apprivoisa une panthère

Cécile Mazin - 03.01.2017

Culture, Arts et Lettres - Expositions - maison balzac exposition - passion désert panthère - toiles inspiration roma


La Maison de Balzac présente un ensemble exceptionnel d’oeuvres inspirées par la nouvelle de Balzac Une passion dans le désert. En 1964, Gilles Aillaud, Eduardo Arroyo et Antonio Recalcati, inspirés par la nouvelle de Balzac, Une passion dans le désert, réalisent 13 peintures qui illustrent des scènes de l'oeuvre.

 

Antonio Recalcati, Une passion dans le désert. Œuvre de collaboration avec Eduardo Arroyo et Gilles Aillaud © Adagp, Paris, 2016

 

 

Cette série est la première réalisation collective du groupe, qui revendique un rôle politique et critique ouvertement la société de consommation. Elle fonde la Figuration narrative, mouvement artistique qui a cherché à rendre sensible la durée dans l’art, soit par l’utilisation de séries ou de séquences, soit par la circulation d’objets dans la peinture.

 

Après Pierre Alechinsky, Louise Bourgeois ou Dotremont, la Maison de Balzac poursuit son exploration des influences très diverses exercées par Balzac sur les artistes des dernières décennies.

 

Très sceptique après la prestation d’un dresseur de fauves, un ancien soldat explique comment, perdu dans le désert d’Égypte pendant la campagne de Bonaparte, il rencontre, apprivoise puis aime une panthère.

 

Peu illustre au XIXe siècle, ce court roman devient en 1949 prétexte a une édition de luxe décorée par Paul Jouve, dont sont présentées gravures, matrices en cuivre et dessins originaux.

 

Encore plus spectaculaires sont les treize peintures réalisées à Paris en 1964 par Gilles Aillaud, Eduardo Arroyo et Antonio Recalcati. Elles fondent la Figuration narrative, mouvement artistique qui a cherché à rendre sensible la durée dans l’art, soit par l’utilisation de séries ou de séquences, soit par la circulation d’objets dans la peinture. Une passion dans le désert est la première réalisation collective de ce groupe qui revendique un rôle politique, et critique ouvertement la société de consommation.

 

 Antonio Recalcati, Une passion dans le désert. Œuvre de collaboration avec Eduardo Arroyo et Gilles Aillaud © Adagp, Paris, 2016

 

 

Le récit, dérangeant, est retenu pour son anticonformisme. Balzac en effet, s’il ne cache aucun des travers de la société, se tient a l’analyse, sans juger ce qu’il observe.

 

Après Pierre Alechinsky, Louise Bourgeois ou Dotremont, la Maison de Balzac poursuit son exploration des in uences très diverses exercées par Balzac sur les artistes des dernières décennies.

 

L'exposition sera présentée à la Maison de Balzac, du 27 janvier au 21 mai.