Une rame de poésie dans un monde d'usagers

Clément Solym - 06.03.2012

Culture, Arts et Lettres - Salons - RATP - concours de poésie - métro


Attention, pour l'édition 2012 de son concours de poésie, la RATP s'est dotée cette année d'un président très en vogue : David Foenkinos jugera en effet de la production de celles et ceux qui enverront, entre le 12 et le 15 avril, leur petit poème…

 

Entre 5 et 7 lignes maximum, comme chaque année, seront nécessaires pour prendre part à ce concours. De quoi alimenter, comme c'est le cas depuis près de 20 ans, les rames du réseau RATP. Une tradition entretenue avec douceur, pour « faire de son réseau un véritable lieu de vie, d'en valoriser la dimension culturelle et poétique, tout en offrant les meilleures conditions de transport aux voyageurs ».

 

Les métromanes, ces personnes « qui ont la manie de composer des vers », devront envoyer leur poème à cette adresse. 

 

 

 

 

Le concours est ouvert à toute personne, sans limite d'âge, n'ayant jamais publié d'œuvre littéraire, sauf à compte d'auteur. Un prix spécial « enfant » sera décerné aux participants de moins de 12 ans.

 

Au final, 10 lauréats verront leurs poèmes publiés dans le métro et le RER, ainsi qu'au travers du réseau autobus, et même sur le site de la RATP. « Outre cet affichage, le grand gagnant aura la chance de partir sur les traces d'un poète renommé dans une capitale européenne ; les autres lauréats recevront des ouvrages de la Pléiade, des livres de poche... »


De la poésie, à foison